Raynaud (Maladie de)

Raynaud (Maladie de) : Définition

La maladie de Raynaud est un trouble de la circulation du sang au niveau des extrémités. Il survient de façon périodique en cas d’exposition au froid, et parfois, lors d’un stress émotionnel.

Publicité
Les doigts et les orteils le plus souvent, et dans certains cas le nez, les lèvres et les lobes d’oreille, deviennent soudainement blancs, froids et parfois engourdis, car le sang a des difficultés à circuler.

En temps normal, le corps exposé au froid resserre les petites artères situées sous la peau, les artérioles, pour réduire la perte de chaleur. Cela permet d’augmenter l’afflux de sang dans les veines profondes et au corps de maintenir une température stable à 37°C.

Chez les personnes atteintes de la maladie de Raynaud, le mécanisme est excessif. Les nerfs qui contrôlent le resserrement contractent brutalement les artérioles. Le sang a des difficultés à atteindre les extrémités. Ceci se traduit par un blanchiment de la peau, suivi d’un bleuissement, avant de reprendre une couleur normale.

Un Français sur 10 serait concerné. La maladie débute généralement à l’adolescence et touche en particulier les femmes. Les doigts des mains étant souvent plus touchés que les orteils.

Le syndrome de Raynaud est lui, secondaire à une maladie ou à une prise de médicament. Il est de ce fait plus grave. Il peut être lié à une maladie comme la sclérodermie (atteinte de la peau caractérisée par son durcissement et son épaississement), le lupus érythémateux disséminé (maladie auto-immune chronique où le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps), ou d’autres maladies auto-immunes.

Raynaud (Maladie de) : Causes

Il existe deux formes de la maladie:

- La maladie de Raynaud: dans 90% des cas, on n’en connaît pas la cause. L’affection est bénigne. Les symptômes sont désagréables mais ne causent pas de dommages aux vaisseaux et aux tissus. Ils peuvent durer plusieurs années puis disparaître brutalement.
Cet état se manifeste ordinairement quand la personne est exposée au froid ou subit un stress.

- Le syndrome de Raynaud: dans les 10% restants, on parle de syndrome de Raynaud. Il s’agit d’une manifestation d’une maladie plus grave comme une sclérodermie (atteinte de la peau caractérisée par son durcissement et son épaississement), ou un lupus érythémateux disséminé (maladie où le système immunitaire s’attaque aux tissus conjonctifs du corps), ou autres maladies auto-immunues (polyarthrite rhumatoïde, Goujerot-Sjögren…). Peuvent également entraîner le syndrome de Raynaud : certaines activités (manipulation d’outils qui vibrent beaucoup comme des marteaux-piqueurs ou des tronçonneuses, pianistes, dactylos, les ouvriers des poissonneries avec l’alternance de chaud et froid…), la prise de certains médicaments (bêtabloquants pour l’hypertension et les maladies cardiaques, traitements contre les migraines…), l’hypertension artérielle pulmonaire, des problèmes de coagulation sanguine, des engelures. Les personnes souffrant du syndrome du canal carpien, de troubles thyroïdiens sont aussi plus à risque que la moyenne. Le tabagisme est en cause également, car fumer déclenche le resserrement des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de crise, ainsi que l’intensité et la durée des symptômes.

Cette liste très longue, n’est peut être ici pas exhaustive.

Raynaud (Maladie de) : Symptomes

Une crise peut durer de quelques minutes à quelques heures et entraîner plusieurs symptômes.

La maladie touche principalement les extrémités comme les doigts, les orteils, le nez, les lobes d’oreille, les lèvres. Elle se manifeste par un changement de couleurs de la zone atteinte. Elle passe du blanc au moment où la circulation sanguine diminue avec un engourdissement et parfois une perte de sensibilité, au bleu lorsqu’elle n’est plus approvisionnée en oxygène, à une rougeur lorsque les parties touchées se réchauffent avec des fourmillements et souvent une douleur importante.

Les symptômes sont plus graves, plus intenses et durent plus longtemps chez les patients souffrant du syndrome de Raynaud.

Raynaud (Maladie de) : Prévention

On ne peut pas prévenir la survenue de la maladie de Raynaud, ni éviter totalement les crises. Il suffit en effet d’un écart de température de quelques degrés pour déclencher une crise. Mais, lorsque l’on en souffre, on peut limiter l’intensité des crises. Pour cela, on peut s’habiller chaudement l’hiver en portant des gants ainsi que des chaussettes chaudes, mais il faut aussi bien couvrir le reste du corps, car une baisse de température interne suffit à déclencher une crise. Pensez à utiliser des 'chauffe-mains'. Ce sont de petits sachets qui une fois agités génèrent de la chaleur.

En été, des mesures de précaution sont également à prendre. Une crise peut survenir juste en plongeant ses mains dans une piscine à 21°C par une journée d’août où la température s’élève à 28°C. Pour réduire les chocs thermiques (entrer dans un endroit climatisé alors qu’il fait très chaud dehors), pensez à emmener un gilet partout avec vous que vous enfilerez au cas où. Mettez des gants avant de manipuler les produits réfrigérés, congelés et des boissons froides. Arrêtez la cigarette et le café, qui déclenchent le resserrement des vaisseaux sanguins et augmentent le risque de crises.

Dans le cas du syndrome de Raynaud causé par des maladies comme la sclérodermie ou le lupus, la prévention est la même, mais elle est moins efficace. Si le symptôme est causé par une activité professionnelle (utilisation de marteaux-piqueurs, pianistes, dactylos…), ou la prise de médicaments, le fait d’arrêter l’activité ou de cesser le traitement peuvent calmer les crises. Parlez-en à votre médecin.

Raynaud (Maladie de) : Examens

La maladie de Raynaud est fréquente et généralement bénigne.

En revanche, le syndrome de Raynaud qui découle d’une maladie auto-immune comme la sclérodermie, peut être grave et handicapant.

Après un examen physique, le médecin peut prescrire une radiographie des mains et des pieds, ainsi qu’une capillaroscopie. Il utilise un microscope pour examiner les vaisseaux et les capillaires (artères microscopiques) des doigts et des orteils. L’examen sera normal en cas de maladie de Raynaud et perturbé en cas de syndrome de Raynaud. Une analyse sanguine peut être prescrite avec une recherche d’anticorps antinucléaires.

Raynaud (Maladie de) : Traitements

Il n’existe pas de traitement qui guérisse la maladie de Raynaud. Les médicaments qui existent limitent cependant les crises. Il s’agit des inhibiteurs calciques qui dilatent les petites artères, les alpha-bloquants, les dérivés nitrés… Leurs effets indésirables sont à mettre en balance avec l’intensité de la gêne due à la maladie.

Il est toujours possible de diminuer les crises en modifiant certaines habitudes, comme bien se protéger du froid en hiver comme en été, éviter de toucher des produits froids ou cesser de fumer.

Dans le cas du syndrome de Raynaud, le traitement dépend de la maladie en cause (sclérodermie, lupus, ou autre). Aucun médicament n'a d'efficacité rigoureusement démontrée.

Lorsque la circulation sanguine est bloquée dans les cas les plus graves et qu’il y a un risque de gangrène, une hospitalisation peut être nécessaire.

Raynaud (Maladie de) : Evolution

- Dans le cas de la maladie de Raynaud, les symptômes sont désagréables mais ne causent pas de dommages aux vaisseaux et aux tissus. Ils peuvent durer plusieurs années puis disparaître brutalement.

- Dans les cas graves du syndrome de Raynaud, la diminution permanente de la circulation sanguine peut entraîner la déformation des doigts ou des orteils, et provoquer une gangrène si le sang n’arrive plus jusqu’aux extrémités. Ces complications difficiles à traiter surviennent surtout chez les personnes atteintes de sclérodermie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité