Phlébite ou trombophlébite

Phlébite ou trombophlébite : Définition

La thrombophlébite est une inflammation des parois de la veine due à la présence d'un caillot de sang. Elle peut se produire soit dans une veine superficielle, soit dans une veine profonde. La thrombophlébite superficielle est un trouble désagréable, mais qui entraîne rarement de problèmes sérieux.

La phlébite profonde ou 'thrombose veineuse profonde', est plus grave car elle peut se compliquer en embolie pulmonaire potentiellement mortelle. En effet, le caillot sanguin peut se détacher de la paroi veineuse, remonter le long de la circulation veineuse, arriver dans le cœur droit, et repartir dans les artères pulmonaires où il peut se bloquer dans des vaisseaux plus petits.

La thrombophlébite peut toucher toutes les veines du corps, mais ce sont celles des membres inférieurs qui sont le plus souvent atteintes.
La thrombose veineuse profonde est plus fréquente chez les personnes de plus de 40 ans.

Phlébite ou trombophlébite : Causes

Les causes sont nombreuses:

- La thrombophlébite peut être due à un traumatisme au niveau de la veine, provoquée par un choc, la pose d’un cathéter ou l’administration de médicaments irritants sous intraveineuse à l’hôpital. Lorsqu’une veine subit un traumatisme, l’organisme déclenche une réaction inflammatoire locale qui entraîne une douleur, une rougeur et un œdème. Un caillot de sang peut se constituer dans la veine blessée.

- La formation de caillots sanguins dans les veines profondes dans les jambes peut également être due à l’inactivité qui suit une intervention chirurgicale, ou une position couchée trop longue à cause d’un plâtre servant à traiter une fracture. Elle est par exemple fréquente chez les personnes effectuant un très long voyage en avion.

- Parfois, elle est causée par une infection bactérienne de la veine par un staphylocoque (micro-organisme présent sur la peau).

- Les varices sont en cause dans 90% des thrombophlébites superficielles.

- Certaines personnes sont plus à risque: les femmes qui prennent des contraceptifs oraux (c’est un des risques les plus graves de la pilule), les femmes enceintes, les personnes qui fument, les personnes en surpoids.

Phlébite ou trombophlébite : Symptomes

Dans la cas d’une thrombophlébite superficielle, un cordon veineux induré (apparition d’un cordon rouge, chaud et dur) est toujours palpable. Elle s’accompagne d’une douleur localisée et d’une sensibilité à la pression.

Dans le cas d’une thrombophlébite profonde, on observe une douleur au toucher dans la région de la veine enflammée, un œdème, une rougeur, une légère fièvre, une accélération du pouls et une sensation de chaleur. Lorsque le caillot sanguin se trouve au niveau des jambes, la station debout devient douloureuse.

La détection d’une phlébite profonde dans le mollet se fait en pliant brusquement le pied 'en porte manteau', ce qui déclenche une douleur dans le mollet.

Dans certains cas, il n’y a aucun symptôme. Le premier signe peut ne se manifester qu’après l’arrivée du caillot sanguin dans les poumons. On parle alors d’embolie pulmonaire. Les symptômes sont un essoufflement, une douleur thoracique, une toux et des crachats sanguinolents, parfois même la mort brutale.

Phlébite ou trombophlébite : Prévention

Pour prévenir la formation de caillots de sang, évitez les périodes d’immobilité comme en avion par exemple. N’hésitez pas à bouger plusieurs fois, surtout si le voyage dure quelques heures. Pensez à élever vos jambes le plus possible et à porter des bas de contention si besoin. Chez les femmes, la prise de contraceptifs oraux augmente le risque de thrombophlébite, qui est encore plus élevé si elles fument. Si vous présentez un facteur de risque, votre médecin vous prescrira un autre contraceptif (stérilet, préservatif…) et vous incitera à arrêter de fumer.

En prévention des phlébites chez les personnes alitées, les médecins prescrivent des bas de contention avant une intervention chirurgicale ou pour un long trajet en avion. Les femmes à risque ne doivent pas prendre d’oestroprogestatifs (pilule contraceptive ou autres traitements hormonaux comme les traitements de la ménopause).

Des médicaments fluidifiant le sang sont systématiquement utilisés en injection en cas de risque élevé de phlébite, en particulier lors d’interventions chirurgicales.

Phlébite ou trombophlébite : Examens

La thrombophlébite superficielle est diagnostiquée grâce aux symptômes et par la présence d'un cordon veineux superficiel douloureux à l'examen clinique.

Dans le cas d’une thrombophlébite profonde, le médecin cherche des signes d’œdème au niveau des jambes, et particulièrement aux mollets. Il préconise souvent une échographie Doppler. Elle permet d’enregistrer le débit sanguin, d’observer des anomalies et de détecter des caillots sanguins dans les veines profondes.

Phlébite ou trombophlébite : Traitements

Le traitement dépend de la profondeur de la la thrombophlébite:

- Pour une thrombophlébite superficielle: le médecin prescrit une contention élastique, des médicaments anti-inflammatoires et des antidouleurs pour soulager les symptômes. Il est conseillé de surélever les jambes et d’appliquer des compresses chaudes. Il est également important de rester actif et de marcher. Si les symptômes persistent et s’aggravent, consultez rapidement.

- Pour une thrombophlébite profonde: le traitement consiste à prendre un anticoagulant. Une hospitalisation de quelques jours est parfois nécessaire pour éviter toute complication comme une embolie pulmonaire.

Si la thrombophlébite est causée par une infection, le médecin prescrit des antibiotiques.

Phlébite ou trombophlébite : Evolution

La thrombophlébite superficielle affecte des veines en surface. Elle est rarement sérieuse et avec des soins adaptés, se résout habituellement rapidement. La thrombophlébite profonde peut entraîner des complications gravissimes. Le caillot de sang peut se détacher de la veine, suivre le flux sanguin et provoquer une embolie pulmonaire qui est parfois mortelle.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité