Névrose d'angoisse

Névrose d'angoisse : Définition

La névrose d’angoisse est une névrose peu structurée qui se caractérise par un sentiment pénible d’attente, de danger imminent et une peur sans objet. L’angoisse n’est pas en soi un phénomène pathologique car elle est constitutive de l’existence même (l’angoisse existentielle) mais c’est sa répétition, son caractère irrationnel, son intensité qui la rende pathologique. Appelée aussi 'trouble anxieux généralisé' dans sa forme diffuse et chronique (plus de 6 mois), elle peut prendre parfois un caractère paroxystique dans l’attaque de panique.

Publicité
Névrose d'angoisse : Causes

Un sentiment d’insécurité ressentit durant l’enfance comme des ruptures relationnelles précoces peut participer à la mise en place d’une névrose d’angoisse. Selon la théorie psychanalytique, l’anxiété serait liée à la crainte de la castration, c’est à dire de manquer ou de perdre quelque chose ou quelqu’un d’important pour soi. Il existe aussi des réactions anxieuses transitoires suite à un événement traumatisant ou à l’accumulation de stress et de fatigue. Enfin, certaines maladies de la thyroïde ou du cœur peuvent se manifester au départ par de l’angoisse mais l’absorption de substances comme la caféine, la nicotine ou autres excitants peuvent favoriser aussi l’expression d’un sentiment d’anxiété.

Névrose d'angoisse : Symptomes

Parmi les symptômes psychiques, on retrouve le sentiment pénible d’attente, d’insécurité, de danger imminent, une incapacité à rester calme, un état d’excitabilité généralisé avec des réactions de sursaut excessives, des difficultés de concentration, une irritabilité, une anticipation négative de l’avenir. Les symptômes somatiques sont très variés: palpitations, accélération du rythme cardiaque pour le cœur, sensation d’étouffement, d’oppression, nausées, douleurs abdominales, diarrhée, envie fréquente d’uriner, sécheresse de la bouche, bouffées de chaleur, transpiration, sensation d’étranglement, vertiges, fourmillements dans les pieds et les mains, tension musculaire, tremblements, troubles du sommeil.

Névrose d'angoisse : Prévention

La prévention passe par une bonne hygiène de vie avec une réduction du stress et des contraintes, un sommeil suffisant (au moins 8 heures), une réduction des excitants nerveux, un exercice physique régulier. Enfin, en cas de traumatisme psychique, le partage des affects ressentis avec quelqu’un de l’entourage ou un professionnel de santé peut permettre une bonne prévention de l’anxiété chronique par un travail d’élaboration sur ce qui a été vécu.

Névrose d'angoisse : Examens

- Examen clinique (prise de la tension artérielle, auscultation, palpation abdominale...)

- Prise de sang

- Electrocardiogramme

Névrose d'angoisse : Traitements

Devant une anxiété sévère, le médecin pourra proposer des séances de relaxation, une thérapie comportementale et/ou cognitive, une psychothérapie d’inspiration analytique. Un traitement médicamenteux phytothérapique ou anxiolytique pourra être prescrit selon l’importance du trouble anxieux sur une courte période (un mois) dans le cadre d’un suivi psychothérapique. Les attaques de panique sont parfois traitées par des antidépresseurs.

Névrose d'angoisse : Evolution

Dans leurs formes aiguës et chroniques, les névroses d’angoisse peuvent conduire à des décompensations dépressives par épuisement, ou vers des névroses plus structurées comme une névrose phobique ou obsessionnelle. Dans sa lutte contre l’angoisse, le malade sera éventuellement tenté par des substances apaisantes comme des médicaments, l’alcool, des stupéfiants le conduisant parfois à un alcoolisme ou une toxicomanie. Les manifestations somatiques de l’angoisse feront parfois l’objet d’investigations médicales multiples et coûteuses voire d’interventions chirurgicales inutiles.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité