Hernie inguinale

Hernie inguinale : Définition

Une hernie inguinale est l’issue spontanée, temporaire ou permanente, d’un viscère à travers la paroi musculaire de la cavité abdominale. Elle passe par l’orifice inguinal à la faveur d’une déficience de la paroi. C’est la plus fréquente des hernies, surtout chez l’homme. Elle peut être bilatérale. Son d’importance est variable, depuis la pointe de hernie à peine perceptible jusqu’à la hernie inguino-scrotale qui atteint le fond de la bourse. Elle peut contenir un morceau de péritoine ou d’intestin grêle.

Publicité
On distingue deux stades de gravité:
- Les hernies simples, réductibles
- Les hernies étranglées (complication des simples), mettant la vie du patient en danger

Hernie inguinale : Causes

Il existe deux causes différentes à la hernie inguinale:

- La hernie inguinale simple oblique est congénitale, due au défaut de fermeture du canal inguinal. Elle se voit surtout sur les jeunes hommes et s’étrangle facilement.

- La hernie inguinale simple directe n’est pas congénitale. Elle est acquise, liée à une déficience musculaire de la paroi abdominale (sujets âgés). Elle est favorisée par l’hyperpression intra-abdominale (toux, bronchite chronique, port de charges lourdes, effort brutal, obésité...). Elle s’étrangle rarement.

Hernie inguinale : Symptomes

Symptômes de la hernie inguinale simple directe ou oblique: on constate une tuméfaction au niveau de l’aine. Elle est accompagnée d’une gêne, parfois de douleurs.

Symptômes de la hernie inguinale étranglée: c’est une complication de la hernie simple. Les lésions et conséquences immédiates dépendent du contenu de la hernie:

- S’il s’agit d’un morceau de péritoine (épiploon), le patient souffre de douleurs vives et d’occlusion réflexe fonctionnelle

- S’il s’agit d’un morceau de l’intestin grêle, le tableau est celui d’une occlusion: douleur vive au niveau de la hernie jusque là indolore, coliques abdominales, apparition subite d’une boule dure, tendue, douloureuse au niveau de l’aine, suivie de nausées, vomissements, arrêt des matières et des gaz, ballonnement.

Hernie inguinale : Prévention

Éviter les conditions déclenchantes: toux violente, efforts brutaux, port de charges lourdes, obésité et bronchite chronique.

Hernie inguinale : Examens

Le diagnostic de la hernie inguinale repose sur l’examen clinique.

- Dans le cas d’une hernie inguinale simple directe, le praticien constate une tuméfaction au niveau de l’aine. Elle est impulsive à la toux, facilement réduite et se reproduit en cas d’hyperpression dans l’abdomen (efforts de poussée pour aller à la selle, constipation, contraction volontaire des abdominaux…). La hernie inguinale directe ne descend jamais dans les bourses, la saillie siège sur le côté et au-dessus de la verge.

- Dans le cas d’une hernie inguinale simple oblique, la hernie descend jusque dans les bourses.

- Dans le cas d’une hernie inguinale étranglée, le médecin constate d’abord un abdomen plat, souple, mais trouve au niveau d’un orifice herniaire une voussure (bombement) dure, non impulsive à la toux, douloureuse et irréductible. L’état général est bon, sans fièvre.

À noter: le diagnostic différentiel de la hernie inguinale se pose avec d’autres affections (lipome, kyste, adénopathie…).

Hernie inguinale : Traitements

Traitement de la hernie inguinale simple. Le médecin la réduit directement sur le patient, d’un geste différent selon le type de hernie:

- La hernie inguinale oblique se réduit en appliquant un doigt coiffé du scrotum de dedans en dehors et en haut .

- La hernie inguinale directe se refoule d’avant en arrière.

En tout état de cause, une hernie simple doit être opérée dès que possible afin d’éviter d’être obligé d’inciser en urgence après apparition d’une complication.

Traitement de la hernie inguinale étranglée. Elle nécessite une intervention chirurgicale d’urgence.

Hernie inguinale : Evolution

La hernie inguinale étranglée est la complication majeure des hernies. Son évolution naturelle est l’occlusion avec son cortège de complications: nécrose intestinale, perforation intestinale, abcès abdominal ou péritonite, choc sceptique (infection généralisée). Avant que la chirurgie n’existe, la hernie étranglée était toujours mortelle.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité