Fièvre

Fièvre : Définition

La fièvre est définie par une température rectale supérieure ou égale à 38°c, elle dépend des conditions climatiques et de l’activité physique. Elle doit être mesurée précisément et non appréciée à la main car l’enfant peut avoir chaud (trop couvert) sans être fébrile. Elle doit être prise à intervalles réguliers même la nuit.

Publicité
Fièvre : Causes

La fièvre peut être provoquée par des facteurs externes ou internes à l'organisme. Des bactéries et des parasites, peuvent synthétiser des produits toxiques. Ce qui entraîne la production de substances appelées pyrogènes par les cellules sanguines appelées monocytes. Ce sont les pyrogènes qui provoquent la fièvre. L'organisme produit des pyrogènes en réaction à une infection, une inflammation, un cancer ou une allergie. Les maladies au cours desquelles le système immunitaire du corps s'attaque à ses propres tissus (auto-immunes) comme la polyarthrite rhumatoïde, peuvent aussi provoquer une fièvre. Des exercices excessifs par temps chaud, une surexposition aux rayons du soleil, des troubles hormonaux et certains médicaments peuvent également provoquer une fièvre.

Fièvre : Symptomes

On peut ressentir des frissons au début de l'apparition de la fièvre, car le corps a froid (vu qu'il est en dessous de la valeur du "thermostat" du cerveau) et va donc réagir en augmentant progressivement la température du corps. A l'inverse lorsque la fièvre descend (par exemple après avoir pris des médicaments) on transpire et on a chaud, car le thermostat revient à 37°C mais la température du corps élevée donc il transpire pour évacuer la chaleur. La fièvre est souvent un symptôme caractérisant un problème et peut donc être associé aux autres symptômes de la maladie ou infection provoquant la fièvre comme des douleurs, maux de tête…

Fièvre : Prévention

La fièvre est un moyen de défense contre les infections. Par conséquent, la meilleure stratégie préventive consiste à prendre des mesures d’hygiène qui minimisent les risques d’infection.

Lavez-vous correctement et fréquemment les mains. Assurez-vous que vos enfants font de même.
Limitez les contacts avec les enfants ou les adultes qui présentent les symptômes d’une maladie contagieuse.

Fièvre : Examens

Il s’agit de mesurer la température avec un thermomètre, soit par voie rectale pendant 1 mn. Cela est un procédé de référence et fiable mais qui ne doit plus utilisé en raison des lésions rectales possibles . Par voie orale durant 2 mn, mais attention aux variations de température après avoir mâcher, fumer. Par voie axillaire surtout ou, inguinale pendant 5 mn et on doit ajouter 0,5C°. De préférence, le matin avant le lever, l'après midi ou le soir, après 15 mn de repos, en situation pathologique, particulièrement lors de frissons, de sueurs, de signes de choc

Fièvre : Traitements

Découvrir l’enfant - Rafraîchir les pièces - Envelopper l’enfant, y compris la tête, dans une serviette à 2° sous la température de l’enfant, à renouveler. - Faire boire de l’eau fraîche mais ne sortant pas du réfrigérateur, éviter l’eau pure en grande quantité. - Donner les médicaments anti-pyrétiques. Ce qu’il ne faut pas faire prendre la température à la main - Donner des médicaments sans utiliser les moyens physiques.

Fièvre : Evolution

Le risque majeur de l'hyperthermie, surtout chez le nourrisson, est la déshydratation et/ou les convulsions. On estime la perte d'eau liée à l'hyperthermie de l'ordre de 80 ml/m²/degré au-dessus de 37°. Les troubles digestifs associés l’aggravent. Des convulsions provoquées par la brutalité du décalage thermique nécessite un traitement d'urgence. L’hyperthermie chez le bébé peut provoquer une chute de la tension artérielle, une abolition des pouls périphériques, une lenteur à la recoloration des extrémités, une oligurie, syndrome hémorragique. Malgré les moyens de réanimation, l'issue fatale est à redouter, précédée par coma plutôt, aux lourdes séquelles neurologiques. D’où l'importance des mesures préventives pour limiter l’hyperthermie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité