Ebola

Ebola : Définition

La maladie à virus Ebola est une des maladies virales les plus graves chez l'Homme. Caractérisée par une fièvre hémorragique, elle survient principalement en Afrique.

Publicité
Ebola : Causes

Le virus Ebola est transmis à la population humaine suite à un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques d'animaux infectés. Il se transmet ensuite dans les communautés par transmission interhumaine, après un contact direct avec une personne malade ou une exposition à un environnement contaminé par des liquides humains infectés.

Ebola : Symptomes

La maladie à virus Ebola a une durée d'incubation de 2 à 21 jours, durant laquelle la personne infectée n'est pas contagieuse. Elle se caractérise par une apparition brutale de fièvre, une grande faiblesse, des douleurs musculaires, des maux de tête et une irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhées, d'éruptions cutanées et d'insuffisance rénale et hépatique. Dans certains cas, des hémorragies internes et externes peuvent se produire.

Ebola : Prévention

En l'absence de traitement ou de vaccin efficace pour l'Homme, il est important de respecter certaines mesures de protection. Dans les régions où le virus Ebola circule, il convient de suivre les consignes édictées par les autorités locales. Des règles d'hygiène de base doivent également être respectées, comme se laver les mains fréquemment avec du savon ou une solution hydro-alcoolique.

Tout contact avec des personnes présentant une forte fièvre est à limiter. Il faut porter des gants et un équipement de protection individuel adapté si l'on doit s'approcher d'un malade pour le soigner.

La maladie étant à l'origine animale, il est recommandé d'éviter tout contact avec des animaux sauvages (singes, chauves-souris...), qu'ils soient vivants ou morts. La consommation et la manipulation de viande de brousse sont déconseillées. Enfin, les produits animaux, tels que la viande, le sang ou le lait, doivent être cuits soigneusement avant d'être consommés.

Ebola : Examens

Avant d'établir le diagnostic d'une contamination au virus Ebola, il est nécessaire d'exclure la possibilité d'autres affections comme le paludisme, la fièvre typhoïde, la shigellose, le choléra, la leptospirose, la peste, la méningite, la fièvre récurrente, l'hépatite et d'autres fièvres hémorragiques virales.

Plusieurs tests permettent ensuite de diagnostiquer de façon définitive la maladie à virus Ebola. Parmi eux, un titrage immunoenzymatique (test ELISA) peut êtré pratiqué. Grâce à une réaction lors d'une réaction antigène-anticorps, il permet aux médecins de détecter la présence d'anticorps au virus Ebola. Une détection de l'antigène fait également partie des techniques utilisées par les professionnels de santé.

A noter que les échantillons provenant des patients présentent un risque biologique extrême. Leur analyse doit donc impérativement être exécutée dans des conditions de confinement les plus rigoureuses possibles.

Ebola : Traitements

Il n'existe par de vaccin homologué contre le virus Ebola. Plusieurs vaccins sont actuellement à l'essai. La seule prise en charge possible repose généralement sur un traitement des symptômes de la maladie.

Ebola : Evolution

La maladie à virus Ebola se révèle mortelle dans 25 à 90% des cas.

Ebola : Sources

Organisation mondiale de la Santé
Ministère de la santé

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité