Diverticulite

Diverticulite : Définition

La diverticulite est une complication de la diverticulose. Cette dernière résulte de la présence d’un nombre variable - 5 à 20 en moyenne - de diverticules: ce sont des hernies de la muqueuse qui ont traversé le tissu musculaire du côlon. Leur volume est variable: d’un grain de mil à celui d’une cerise. Lorsque la paroi de ces diverticules s’enflamme on parle de diverticulite. La muqueuse des diverticules est alors ulcérée. Le côlon sigmoïde (partie gauche du gros intestin) est la zone la plus fréquemment atteinte (sigmoïdite = 70 % des cas), tandis que le côlon droit (partie droite du gros intestin) est rarement concerné (15 %).

Publicité
Diverticulite : Causes

La diverticulite débute violemment de façon inopinée ou à la suite d’excès ou d’intoxication alimentaires, après un lavement ou une purgation brutale (utilisation de liquide salé pour évacuer les selles).

Diverticulite : Symptomes

Les signes cliniques de la diverticulite seraient ceux d’une appendicite, mais à gauche:

- Douleur dans la fosse iliaque gauche (quart inférieur gauche de l’abdomen) avec mictions fréquentes et difficultés pour uriner.

- Syndrome rectal: fausses envies, ténesme (contracture douloureuse, avec sensation de brûlure et envie constante d'aller à la selle), émissions de glaires, constipation ou fausse diarrhée.

- Fièvre à 38 °C.

- Malaise général, amaigrissement, perte de l’appétit.

Diverticulite : Prévention

Pour prévenir la diverticulite, il faut éviter les circonstances causales: excès ou intoxication alimentaires, lavement ou purgation brutale.

Diverticulite : Examens

Le diagnostic de la diverticulite repose sur la palpation. Le médecin palpe une défense de la fosse iliaque gauche et parfois une tuméfaction profonde allongée en boudin. Il contrôle aussi si l’abdomen est ballonné.

Face à une diverticulite potentielle, l’analyse sanguine permet de confirmer des signes infectieux et inflammatoires. La coloscopie (visualisation du côlon), plus fiable que le lavement baryté (radio), est l’examen clé pour confirmer cette maladie. Une coelioscopie (visualisation de la cavité abdominale) est parfois nécessaire. Seule la coloscopie, qui permet de réaliser des biopsies, peut éliminer la possibilité d’un cancer du sigmoïde.

Diverticulite : Traitements

Lors de la crise:

- Diète hydrique (réduction des boissons) ou régime sans résidu

- Glace sur le ventre

- Antibiotiques par voie intramusculaire ou intraveineuse

En cas de récidives fréquentes:

- Traitement chirurgical (colectomie segmentaire) quelques semaines après la poussée, à froid. En cas d’intervention d’urgence, il est souvent nécessaire de poser un anus artificiel temporaire

En cas d’hémorragies (extériorisées ou internes):

- Repos

- Transfusions sanguines si besoin

Diverticulite : Evolution

L’évolution de la diverticulite est variable. Souvent, le traitement médical permet la guérison en trois à huit jours. Le risque de récidive est important, avec des complications possibles: abcès abdominal, péritonite par perforation d’un diverticule, occlusion intestinale, fistules, abondantes hémorragies intestinales (fréquentes, mais qui cèdent au traitement médical).

Quand il doit y avoir opération, la mortalité est de 1 à 2 % quand la diverticulite est refroidie (après la crise) et de 20 % en période aiguë.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité