Dissection aortique

Dissection aortique : Définition

L’aorte est l’artère principale du corps : elle part du cœur, et conduit le sang jusqu’aux différents organes. La dissection aortique est la déchirure de la paroi aortique s’étendant rapidement sur une longueur variable, et dont le pronostic est dramatique en l’absence de prise en charge spécialisée rapide.

Publicité
Dissection aortique : Causes

Les deux facteurs prédisposant sont l’hypertension artérielle : elle agit probablement en fragilisant la paroi aortique, par les contraintes mécaniques qu’elle impose (présente dans 80% des cas). Une anomalie de structure de la paroi aortique liée à certaines maladies rares. Dans certains cas, la dissection survient dans les suites d’un traumatisme thoracique important. Plus rarement, la dissection peut survenir dans le cadre d’une grossesse (le mécanisme qui favorise la dissection au cours de la grossesse n’est pas encore bien connu).

Dissection aortique : Symptomes

Le signe le plus fréquent est la douleur thoracique : de début généralement brutal et intense, elle diffuse généralement dans le dos, pouvant être prolongée. Elle s’accompagne parfois d’une poussée de tension artérielle, ou d’une perte de connaissance initiale.

Dissection aortique : Prévention

Il n’y a pas de prévention.

Dissection aortique : Examens

Les examens complémentaires cardiologiques doivent être réalisés en urgence, électrocardiogramme, échographie cardiaque standard ou par voie trans-oesophagienne, scanner ou IRM thoracique, angiographie.

Dissection aortique : Traitements

La dissection aortique est une URGENCE CHIRURGICALE: l’opération consiste à remplacer l’aorte disséquée par un tube synthétique. La surveillance post-opératoire doit être très stricte avec notamment correction des facteurs de risque (tabac, hypertension, hyperlipidémie).

Dissection aortique : Evolution

Le pronostic est grave (30 % de mortalité), et l’hospitalisation doit donc avoir lieu en urgence. Les complications principales sont essentiellement la rupture de la paroi aortique (et donc hémorragie interne grave), et l’extension de la déchirure aux autres artères.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité