Dermite séborrhéique

Dermite séborrhéique : Définition

La dermite séborrhéique, encore appelée eczéma séborrhéique, est une maladie de peau inflammatoire bénigne. Elle se manifeste par des taches ou des plaques rouges disgracieuses recouvertes de squames sur des zones dites 'séborrhéiques' (zones riches en glandes sébacées) comme le visage, le cuir chevelu et le tronc (notamment le sternum et entre les deux omoplates).

Publicité
Cette pathologie est assez fréquente et toucherait 3 à 5% de la population. On la rencontre aussi bien chez l'adulte que chez le nourrisson, avec les classiques 'croûtes de lait'.

Chez l'adulte, on la retrouve surtout chez les personnes âgées entre 20 et 40 ans. Les hommes étant plus atteints que les femmes.

Cette pathologie n'est pas contagieuse et peut évoluer par poussées sous l'action du stress, de la pollution et l'absence de soleil.

Dermite séborrhéique : Causes

La cause est encore inconnue, cependant il s'avère qu'un champignon microscopique appelé Pityrosporon ovale ou Malassezia, qui vit sur la peau de l'homme dans des zones riches en glandes sébacées (qui produisent le sébum), serait en partie responsable de la dermite séborrhéique.

Mais l'accroissement de ces champignons serait plutôt une conséquence de l'éruption inflammatoire que sa cause.

La maladie est généralement aggravée par les émotions, l'anxiété, le stress, la fatigue, un événement important. Le lavage de la peau et du cuir chevelu avec des savons et des shampooings décapants seraient également un facteur déclencheur.

L'état du système nerveux central et du système immunologique semble avoir aussi son importance. En effet, la dermite séborrhéique s'observe plus fréquemment chez les personnes atteintes du SIDA (près de 80% en seraient touchées).

Dermite séborrhéique : Symptomes

La dermite séborrhéique se manifeste par une éruption de taches ou de plaques rouges, recouvertes souvent d'une peau qui pèle ou de squames grasses jaunâtres, plus ou moins prurigineuses. Ces plaques prédominent sur le visage au niveau des zones riches en glandes sébacées (entre le nez et les lèvres, la base des sourcils, les ailes du nez,...), sur le cuir chevelu et sur le tronc (sur le sternum et entre les deux omoplates) principalement. L'apparition des rougeurs peut survenir très rapidement au décours d’un stress, d’un événement qui génère une anxiété... et avoir disparu le lendemain.

D'importantes démangeaisons peuvent apparaître, mais ce n'est pas systématique.

Lorsqu'elle est située au niveau du cuir chevelu, elle se traduit le plus souvent par des pellicules. Ces dernières sont soit sèches et fines, le cuir chevelu démangeant peu; soit grasses et épaisses, s'accompagnant de croûtes et de démangeaisons.

Chez le bébé, il s'agit des 'croûtes de lait' du nourrisson.

Dermite séborrhéique : Examens

Le diagnostic repose sur l’examen clinique par un dermatologue, spécialiste des maladies de la peau et du cuir chevelu. Aucun prélèvement ou autre examen biologique n’est en général requis. En cas de doute, des examens sanguins peuvent être demandés.

Dermite séborrhéique : Traitements

C'est une pathologie chronique. A ce jour, il n'existe pas de traitement pour la guérir définitivement. Les traitements actuels ne s'adressent qu'aux poussées.

- Lorsque les pellicules sont épaisses et abondantes, le dermatologue peut prescrire des lotions spécifiques à base d'acide salicylique par exemple. Si elles sont moins importantes, on se contentera de shampooings antipelliculaires à base de zinc ou d'autres substances.

- Le savonnage soigneux du visage avec un savon doux et des lavages fréquents des cheveux, ont un effet favorable. Il en est de même du rasage d’une moustache ou d’une barbe.

- Pour le visage et le corps, des crèmes locales à base d’agents antifongiques sont souvent suffisants.

- Des médicaments pour la peau ou des crèmes à base de cortisone peuvent être proposés si les traitements locaux n'améliorent pas l'état du patient. Ces traitements ne seront utilisés que dans un temps limité car des effets secondaires sont souvent observés, comme une accoutumance et l'aggravation des symptômes si le traitement est maintenu trop longtemps.

- D'autres traitements sont en cours d'expérimentation comme l'utilisation de la luminothérapie...

- Ce qui peut aider: le soleil et les vacances améliorent la dermite séborrhéique. On préconisera également une meilleure gestion du stress.

Dermite séborrhéique : Evolution

L'évolution de la dermite séborrhéique est chronique avec des poussées plus souvent en période hivernale, lors de moments de stress, d'événements angoissants et perturbants, d'émotions fortes...

Les principales complications, rares cependant, sont l'érythrodermie (atteinte érythémateuse de plus de 90 % de la surface corporelle, pouvant s'accompagner de troubles de la thermorégulation et d'autres signes), et la 'fausse teigne amiantacée' (un état squameux du cuir chevelu, avec une hyperséborrhée et des pellicules grasses).

Dermite séborrhéique : Sources

Vidal

Informations hospitalières

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité