Dictionnaire des maladies
Publicité

Maladies de la thyroïde

Réagissez !
Publicité

Maladies de la thyroïde : Définition

La thyroïde est une glande endocrine située à la base du cou et synthétisant (sous le contrôle de la glande hypophyse) les hormones thyroïdiennes (T4 et T3). La T3 agit sur l’ensemble de l’organisme (muscle, système nerveux, coeur, système digestif...). Les nombreuses maladies touchant la thyroïde peuvent conduire à un manque (hypothyroïdie) ou au contraire à un excès d’hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie). La thyroïde peut dans certaines maladies augmenter de volume et former un goître. La thyroide peut aussi être le siège du développement de nodules qui correspondent le plus souvent à un kyste ou adénome bénin et plus rarement à un cancer de la thyroïde.
 

Maladies de la thyroïde : Causes

Hypothyroïdie : carence en iode (l’iode apportée par l’alimentation est nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes), certains médicaments (ex : cordarone), une ablation chirurgicale (pour des nodules ou une hyperthyroïdie), et la thyroïdite d’Hashimoto (causes fréquentes chez la femme, d’origine auto-immune).
Hyperthyroïdie : la maladie de Basedow, les adénomes toxiques et les goitres multi-nodulaires toxiques, la cordarone.
La thyroïdite du post-partum : grossesse, nodules thyroidiens.
La thyroïdite de De Quervain : inflammation de la thyroïde, probablement due à un virus.
Les goitres et nodules thyroïdiens : carence en iode, et parfois génétiques.
 

Maladies de la thyroïde : Symptomes

Les signes évocateurs d’hypothyroïdie : prise de poids, asthénie, frilosité, rythme cardiaque lent, élévation du cholestérol...
Les signes évocateurs d’hyperthyroïdie : amaigrissement, faiblesse musculaire, augmentation du rythme cardiaque, arythmie, diarrhée... Les signes d’hypo et d’hyperthyroïdie sont nombreux et non spécifiques. En fonction du contexte, le médecin pourra s’orienter vers une pathologie thyroïdienne. Enfin, un nodule thyroïdien ou un goitre peut-être mis en évidence devant la découverte à l’autopalpation d’une grosseur cervicale ou lors d’une palpation systématique de la thyroïde par le médecin traitant, le médecin du travail...
 

Maladies de la thyroïde : Prévention

Eviter les carences en iode très simplement en utilisant du sel de table iodé, ce qui en France est fait très largement. Lors de la prise de médicament pouvant induire une hypo ou hyperthyroïdie une surveillance médicale est effectuée par le prescripteur. Les rares cas de cancers thyroïdiens médullaires familiaux imposent un dépistage dans la famille.
 

Maladies de la thyroïde : Examens

En fonction des données cliniques, le médecin pourra prescrire s’il l’estime nécessaire pour le diagnostic d’une hypo ou hyperthyroïdie certains des examens suivants :

- dosages hormonaux (T4 libre et TSH le plus souvent) pour une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie ; recherche d’anticorps anti-thyroïde pour les causes auto-immunes
- scintigraphie thyroïdienne à la recherche de la cause,
- mesure de l’iode dans les urines (Iodurie) pour les carences ou au contraire surcharges iodées.
Pour explorer un nodule ou un goitre une échographie et parfois une scintigraphie peuvent être prescrits. Selon l’échographie et la scintigraphie, une cyto-ponction peut être réalisée pour connaitre la nature du nodule.
 

Maladies de la thyroïde : Traitements

Le traitement des hypothyroïdies et hyperthyroïdies dépend de la cause. Le plus souvent l’hypothyroïdie est traitée très simplement par de l’hormone thyroïdienne. L’hyperthyroïdie peut-être traitée médicalement par des comprimés ou de l’iode radioactif et/ou par une chirurgie de la thyroïde. Les goitres et nodules thyroïdiens seront traités en fonction de leur cause. Dans certains cas, une simple surveillance peut-être décidée, dans d’autre cas un traitement par hormone thyroïdienne ou une chirurgie thyroïdienne peuvent être décidés.
 

Maladies de la thyroïde : Evolution

L’évolution des hyperthyroïdies dépend aussi de la cause. Certaines formes sont transitoires sur quelques semaines ou mois, d’autres sont plus durables mais seront guéries par le traitement. Les goitres ou nodules peuvent rester stables ou grossir, en général lentement, avec le temps. Certains goitres peuvent régresser en fonction de leur cause.

Toutes les fiches maladies

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Publicité