Cruralgie

Cruralgie : Définition

La cruralgie (parfois appelée névralgie crurale ou "sciatique du devant") est une douleur importante résultant d’un dysfonctionnement du nerf crural. Plusieurs facteurs ou maladies peuvent en être la cause. Très douloureuse pour le sujet, la cruralgie peut empêcher le sang de circuler normalement, entraînant des complications diverses. Le traitement de la cruralgie s’apparente à celui de la sciatique.

Publicité
Rôle du nerf crural
Le nerf crural joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de la jambe. Situé près de l’aine, il permet la flexion des cuisses, l’extension des genoux et le déplacement des hanches. Lorsqu’il subit une lésion quelconque, la fonctionnalité de la jambe se voit affectée.

Cruralgie : Causes

Une cruralgie se produit lorsque le nerf fémoral (crural) est atteint. Ce phénomène peut être provoqué par une pathologie du dos non infectieuse comme une hernie discale (pincement du nerf), une ostéophytose (apparition d’excroissances osseuses), une discopathie dégénérative (disques lombaires tassés) ou une sténose du canal rachidien. La cruralgie peut aussi être causée par une spondylodiscite (disques lombaires infectés) ou une tumeur bénigne ou maligne (compression du nerf dans la moelle épinière).

Cruralgie : Symptomes

Les signes de la cruralgie sont similaires à ceux de la sciatique. Le sujet ressent des douleurs discontinues au niveau de l’aine et de la cuisse, des fourmillements qui traversent la jambe et dans l’intérieur du genou (paresthésie). Les douleurs s’accentuent s’il reste en position assise de manière prolongée, lorsqu’il tousse ou lorsqu’il défèque. Il arrive que le patient perde totalement la sensibilité de la jambe lorsque le nerf fémoral est grandement touché, on parle dans ce cas d’allodynie.

Cruralgie : Examens

Dans un premier temps, le médecin va interroger le patient, puis localiser le nerf responsable de la douleur avant d’en établir la cause. Le signe de Léri et le signe crural sont des gestes qui permettent de confirmer un cas de cruralgie. Il prescrira ensuite une IRM et une radiographie du dos à la recherche d’une cause mécanique. Si les examens d’imagerie ne dévoilent rien, le patient devra faire des analyses biologiques pour identifier la cause inflammatoire ou dégénérative.

Cruralgie : Traitements

Le traitement à suivre dépendra de la cause sous-jacente. Si la cruralgie est provoquée par une hernie discale, quelques jours de repos sont généralement suffisants. Selon les cas, une intervention chirurgicale visant à éliminer la hernie peut être envisagée. Si la maladie est causée par une discopathie dégénérative, peu de traitements efficaces s’offrent au patient. Il est parfois possible de substituer les disques lombaires touchés par des disques artificiels pour soulager la douleur. Certaines causes ne peuvent pas être traitées, notamment l’allodynie. Dans ce cas, une opération ou la prise d’anti-inflammatoires et d’analgésiques permettront d’apaiser les douleurs. Mais il ne s’agit que de traitements palliatifs.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité