Choc septique

Choc septique : Définition

Un choc septique est une insuffisance circulatoire provoquée par une infection (sepsis). Le choc septique se produit surtout à l’issue d’une opération chirurgicale, car les plaies ouvertes favorisent la présence de bactéries dans le sang ou de microbes dans les tissus. Le choc septique provoque une diminution de la tension artérielle et de la circulation sanguine et peut entraîner la mort.

Publicité
Choc septique : Causes

Quand se produit une infection, les bactéries présentes sécrètent des endotoxines, des substances qui dilatent les gros vaisseaux sanguins et percent les petits vaisseaux. À cause de ces fuites, les liquides s’échappent des vaisseaux et s’infiltrent dans les tissus. Le débit sanguin vers les organes vitaux diminue, les organes n’ont plus la quantité suffisante de sang pour fonctionner normalement. Les bactéries sont les causes principales des chocs septiques. Cependant, d’autres facteurs peuvent en être responsables (cancer, chimiothérapie, neutropénie, diabète, traitement médicamenteux prolongé).

Choc septique : Symptomes

Le choc septique est précédé de fièvre et de frissons, de difficultés à respirer. Le sujet s’agite, sa pression artérielle diminue et son rythme cardiaque augmente pour compenser le faible débit sanguin vers les organes. Ses extrémités sont chaudes et lorsque les reins commencent à être touchés, il ne parvient plus à uriner (anurie). Il arrive aussi que la coagulation sanguine se voie affectée, ce qui accroît le risque de saignements.

Choc septique : Traitements

Compte tenu de la gravité d’un choc septique, le sujet est généralement admis au service de soins intensifs. Il est placé sous perfusions afin d’augmenter le débit sanguin dans les vaisseaux. Si cette compensation est insuffisante, des médicaments sont ajoutés (la dopamine ou noradrénaline). Des antibiotiques sont administrés par voie intraveineuse pour tuer les bactéries ou l’organisme responsable de l’infection. En cas de troubles respiratoires importants, une ventilation artificielle sera envisagée.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité