Botulisme

Botulisme : Définition

Le botulisme est une affection neurologique grave provoquée par une toxine très puissante (appelée 'toxine botulique') sécrétée par la bactérie Clostridum botulinum. Il existe sept types de botulisme connus dont quatre (les types A, B, E et plus rarement F) affectent l'homme. Les autres peuvent être pathogènes chez les mammifères, oiseaux et poissons. En France, le botulisme est rare: 20 à 30 cas par an.

Publicité
Botulisme : Causes

Dans la majorité des cas, la bactérie se développe dans des aliments mal conservés, c'est-à-dire n'ayant pas subi de processus poussé de fertilisation (salaisons, charcuteries, conserves d'origine familiale ou artisanale). La victime contracte la maladie (le botulisme) par l'ingestion de ces aliments. Plus rarement, la maladie peut se transmettre par les plaies, ou par colonisation de l’intestin chez l’enfant (botulisme infantile).

Botulisme : Symptomes

Les symptômes sont provoqués par la toxine botulique, non par la bactérie Clostridum botulinum. Par ordre d'apparition: asthénie, sensation de faiblesse, vertiges, puis des troubles visuels, sécheresse buccale, troubles de l’élocution et de la déglutition. Des troubles digestifs (vomissements, diarrhée, constipation, ballonnement) peuvent aussi se manifester. Le botulisme n'implique généralement ni fièvre, ni perte de connaissance.

Botulisme : Prévention

Les mesures de prévention reposent sur le respect des règles d’hygiène relatives à la préparation et à la conservation des denrées alimentaires.

Botulisme : Traitements

Le traitement du botulisme est surtout symptomatique. Il peut faire appel à la ventilation assistée dans les formes sévères. La sérothérapie est indiquée dans les formes sévères, mais elle n’est efficace que si elle est administrée dans les 24 premières heures après l’apparition des symptômes. Les antibiotiques n’ont aucune action sur la toxine botulique, chez l'adulte. Ils sont en revanche utilisés en cas de botulisme infantile. Il existe un vaccin antibotulique mais il est réservé aux personnes exposées, travaillant en laboratoire par exemple, et il peut générer des effets secondaires importants.

Botulisme : Evolution

La maladie évolue vers une faiblesse du cou et des bras puis atteint les muscles respiratoires et ceux du bas du corps. Il y a un risque de paralysie donc d'insuffisance respiratoire pouvant entraîner le décès. Le botulisme est mortel dans 5 à 10% des cas selon le type de toxine en cause (les types A et E sont à l’origine des formes les plus graves).

Botulisme : Sources

- OMS
- Institut Pasteur

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité