Anomalies lipidiques - Hypercholestérolémie

Anomalies lipidiques - Hypercholestérolémie : Définition

Le cholestérol total comprend le "bon" cholestérol (ou HDL-cholestérol) et le "mauvais" cholestérol (ou LDL-cholestérol).

Publicité
En fait, il n’existe qu’un seul cholestérol, mais dans un cas (HDL), il est véhiculé par des protéines qui "nettoient" les artères et le ramènent vers le foie, où il est épuré, ce qui est bénéfique.

Dans l’autre cas (LDL), il est fixé à des protéines qui le déposent sur les parois des artères ce qui est nocif.

Anomalies lipidiques - Hypercholestérolémie : Causes

Il peut y avoir une part génétique, mais le plus souvent il existe une surcharge pondérale et/ou un mauvais choix des lipides alimentaires consommés.

Anomalies lipidiques - Hypercholestérolémie : Symptomes

Par une prise de sang. Le cholestérol total doit être inférieur à 2 g/l.

Le taux de LDL-cholestérol à atteindre est fonction des facteurs de risque cardio-vasculaire du patient (tabac, HTA, antécédents familiaux ou personnels de problème cardiaque...) et le HDL-cholestérol doit être supérieur à 0,45 g/l chez l’homme et 0,55 g/l chez la femme.

On dose les triglycérides pour classer le type d’anomalie lipidique.

Anomalies lipidiques - Hypercholestérolémie : Traitements

Avant de prendre un médicament, il faut d’abord mettre en place une diététique adaptée, pour corriger un éventuel excès de poids et normaliser l’hyperlipémie.

L’apport de lipides est parfois trop élevé, il faut le diminuer.

Mais il faut surtout mieux choisir les lipides consommés.

- On réduit : viandes et charcuteries grasses, laitages entiers, beurre, huile de palme.

- On privilégie : volailles (sans la peau), poissons (même gras), huiles de tournesol, de colza, d’olive vierge et fruits oléagineux (seules noix de coco et arachides sont à éviter car trop riches en lipides saturés).

- On mange des aliments riches en fibres qui limitent l’assimilation du cholestérol (fruits, légumes secs, aliments complets, légumes) et on peut consommer 1 à 2 verres de vin par jour (qui augmente un peu le HDL-cholestérol).

On conseille la pratique d’une activité physique quotidienne (30 minutes de marche par jour).

Si, après 3 mois d’une diététique bien suivie, le résultat n’est pas suffisant, on peut vous prescrire en plus, un traitement médicamenteux hypolipémiant (inhibiteurs de la HMG-CoA réductase, statines, cholestyramine, fibrates).

Anomalies lipidiques - Hypercholestérolémie : Evolution

Un excès de LDL-cholestérol et un taux de HDL-cholestérol trop bas favorisent l’athérome, c’est-à-dire le dépôt de graisses sur les parois des artères, ce qui en rétrécit le calibre, d’où gêne à la circulation sanguine.

Peuvent alors survenir des complications cardio-vasculaires : angine de poitrine (angor), infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral (AVC), hypertension artérielle (HTA).

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité