Cerise

Cerise : Intérêt nutritionnel

Très sucrée. La cerise est le fruit rouge le plus riche en sucres (glucose et fructose). Sa consommation excessive est déconseillée aux diabétiques. Il faut aussi s'en méfier quand on surveille sa ligne car la cerise est assez calorique (80kcal/100g).
Rafraîchissante. La cerise contient 82% d'eau et est très juteuse ce qui en fait un fruit très rafraîchissant.
Diurétique. Riche en eau et en potassium, la cerise participe au bon équilibre du milieu interne. L'infusion de queues-de-cerise est d'ailleurs souvent recommandée pour éliminer.
Riche en vitamines. Une portion de 125g de cerises couvre 20 à 30% de l’apport quotidien conseillé en vitamine C, et 25% de celui recommandé en provitamine A (vitamine indispensable au bon état de la peau, antioxydant cellulaire, et probablement anticancer). Enfin, la cerise participe également à la couverture des besoins de l’organisme en vitamines B9 (acide folique, fortement recommandé pendant la grossesse).
Dans l'histoire la cerise a été utilisée pour soigner de nombreux maux : rhumatismes, calculs rénaux, digestion, troubles de l'humeur...

Publicité
Cerise : Son histoire

Le cerisier était déjà présent en Europe 3000 ans avant notre ère mais on ignore d’où il est vraiment originaire (peut-être du Moyen-Orient). Grecs et Romains connaissaient bien le cerisier, du moins sous sa forme "sauvage" de merisier. Chez nous, la cerise était un fruit très apprécié dès le Moyen-Age. A la Renaissance, on savait déjà obtenir des cerises précoces. Louis XV, grand amateur de cerises, encouragea la culture et le développement de nouvelles variétés. Et à la fin du XIXe siècle, Montmorency était réputé pour sa récolte de cerises : les Parisiens s’y rendaient en foule, à la belle saison, pour y déguster les cerises aigrelettes et parfumées. Aujourd’hui, plus de 200 variétés sont répertoriées dans notre pays, mais on n’en cultive qu’une douzaine seulement.

Famille

Rosacées.

Cerise : Sa production

On distingue trois grands groupes de cerises :
- les cerises acides : griottes et Montmorency, surtout destinées à la préparation de cerises à l’eau-de-vie.
- les cerises anglaises : destinées aux conserves, confitures et liqueurs, et assez peu cultivées.
- les cerises "douces" : les bigarreaux et les guignes (qui fournissent le Kirsch).

La récolte de fait de mai à août, selon les variétés. On compte généralement 45 jours entre la date de floraison et la maturité des fruits. En France, le Vaucluse est le premier département producteur de cerises.

Saison

La saison de la cerise s'étend de mai à juillet.

Conseils d'achats et d'utilisation

La fraîcheur de la cerise se reconnaît par une couleur vive du fruit, une peau bien tendue et brillante, et des feuilles bien vertes. On peut l'utilise en dessert, pour faire des confitures, de la pâtisserie, en accompagnement de gibier, en conserves, pour de l'eau-de-vie ou encore du kirsh.

Précautions

Riche en fibres, la cerise stimule le fonctionnement intestinal. Il ne faut donc pas en abuser, surtout si on a les intestins fragiles. Attention aussi aux cerises à chair ferme qui sont plus difficile à digérer.

Recette

Cerises au vinaigre et aux épices

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité