Céleri-rave

Céleri-rave

Céleri-rave : Intérêt nutritionnel

Peu calorique. Avec un apport énergétique de seulement 18 kcal/100 g, le céleri-rave fait partie des légumes frais les moins énergétiques (à condition qu'il soit consommé cuit à la vapeur, à l’étuvée ou à l’eau).
Riche en minéraux. La densité minérale du céleri-rave est très élevée. Il contient notamment une quantité intéressante de potassium (320mg/100g) ce qui est bon pour la santé cardio-vasculaire, de calcium (43mg/100g) et de fer. Le céleri-rave contribue utilement à la fourniture d’oligo-éléments rares, comme le sélénium, le molybdène ou le chrome.
Bon pour le transit. Comme il contient beaucoup de fibres, le céleri-rave est très efficace pour accélérer le transit intestinal et lutter contre la constipation. A noter que ces fibres sont mieux tolérées quand le céleri est finement râpé ou cuit.
Bon pour les os. Une étude publiée en 2003* et menée sur des rongeurs a démontré que la prise de céleri-rave séché et réduit en poudre pouvait empêcher la perte de masse osseuse, naturelle avec l'âge, et prévenir ainsi le risque de fractures.

Publicité

*Muhlbauer RC, Lozano A, et al. Various selected vegetables, fruits, mushrooms and red wine residue inhibit bone resorption in rats . J Nutr. 2003;133:3592-3597.

Céleri-rave : Son histoire

Plante médicinale reconnue pour ses vertus diurétiques et son action stimulante sur le système nerveux, le céleri-rave a été considéré comme plante potagère à la Renaissance. Selon les croyances populaires, il pouvait prévenir la mélancolie, déterminer le sexe d’un enfant à naître ou encore soigner les maux de dents. A cette époque, c'est l'ache des marais qui était utilisé. Cet ancêtre du céleri donna naissance à trois sous-espèces : le céleri à couper, le celeri-rave et le céleri-branche. D’abord limité au rôle de condiment, le céleri-rave prit peu à peu sa place de légume à part entière. Il devient un légume courant des tables de France au milieu du XIXe siècle.

Famille

Apiacées (ombellifères).

Céleri-rave : Sa production

Bien que classée parmi les légumes-racines, la "pomme" du céleri-rave est en fait constituée par la base de la plante, hypertrophiée et gonflée. Les pommes peuvent peser 1 à 1,5 kg. En France, la production est principalement assurée par les régions Nord, Basse-Normandie, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes, et Centre.

Saison

On distingue les variétés précoces ou demi-précoces ("Ajax", "Alba", "Géant Danois"),vendues en été, des variétés de saison ("Cobra", "Diamant", "Monarch"...) destinées à la vente d’automne ou d'hiver.

Conseils d'achats et d'utilisation

Le céleri-rave doit être bien dense, ferme, blanc, sans tache et ne pas sonner creux. Le céleri-rave ne doit pas être cantonné à la célèbre préparation "en rémoulade" mais aussi servi frais et cuit à la vapeur ou à l'étuvée, comme légume d'accompagnement. Pour la conservation, il est conseillée d'envelopper le céleri-rave dans un sac alimentaire afin que son odeur prononcée ne se communique pas aux autres aliments du réfrigérateur.

Précautions d'emploi

Du fait de sa teneur relativement élevée en sodium (60 à 100mg/100g),le céleri-rave est écarté du régime hyposodé strict. Dans un régime sans sel moins sévère, il peut être occasionnellement consommé, en petite quantité.

Recette

Rémoulade de céleri aux noix de Saint-Jacques

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité