Diabète : à quel taux risque-t-on un coma diabétique ?

Diabète : à quel taux risque-t-on un coma diabétique ?©iStock

Différentes mesures permettent généralement de conserver un taux de diabète normal : pratique d'une activité sportive quotidienne, arrêt du tabac, régime alimentaire sain et équilibré, ou encore poids stable. Toutefois, même une hygiène de vie exemplaire ne suffit pas toujours à maintenir un taux de glycémie acceptable. En cas de diabète important, le coma diabétique représente un risque bien réel. Pour l'éviter, il est essentiel de se faire suivre régulièrement par un médecin traitant ou un diabétologue.

Publicité
Publicité

Focus sur le coma diabétique

Le coma diabétique, également appelé coma hyperglycémique, survient lorsque le taux de sucre dans le sang est anormalement élevé. Dans la majorité des cas, il est causé par un traitement médicamenteux inadapté ou insuffisant, ou bien par une injection d'insuline mal réalisée. Le coma diabétique doit être pris en charge immédiatement par des professionnels de santé qui pourront sans tarder stabiliser le taux de glycémie.

À quel taux de glycémie le coma diabétique est-il possible ?

Publicité

En règle générale, on juge qu'un taux de glycémie est très préoccupant lorsqu'il oscille entre 4 et 4,5 g/litre de sang. Ce taux indicatif est néanmoins purement aléatoire. Un coma diabétique peut en effet tout à fait survenir alors que le taux de glycémie ne dépasse pas les 3 g/litre de sang. En cas de doute ou de symptômes inquiétants (troubles digestifs, difficultés respiratoires, ou encore apparition d'un goût sucré dans la bouche), il est bien évidemment vivement conseillé d'aller aux urgences sans tarder.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité