Comment reconnaître une dépression nerveuse ?

Publicité

Survenant à la suite d’un choc émotionnel ou des aléas de la vie, la dépression, ou dépression nerveuse, est une maladie fréquente qui est cependant difficile à déceler, que ce soit par le malade lui-même ou par ses proches. Focus sur les signes évocateurs qui permettent de reconnaître une dépression nerveuse. 

Publicité

Les signes psychologiques pour reconnaître la dépression nerveuse

Le principal symptôme de la maladie est bien sûr un grand sentiment de tristesse qui s’accompagne souvent d’une perte de confiance en soi, d’un désintérêt pour les plaisirs de la vie et des tâches du quotidien. Un isolement social se fait petit à petit et des idées noires avec des pulsions suicidaires peuvent s’installer.

Publicité
Les signes physiques de la dépression nerveuse

La dépression peut également s’exprimer physiquement, surtout lorsqu’elle est ignorée. Elle peut alors se manifester sous la forme d’une fatigue importante, d’un manque d’énergie, de maux divers (dos, ventre, tête…), de problèmes de sommeil (insomnie, hypersomnie) ainsi que de désordres alimentaires (perte d’appétit avec amaigrissement ou, au contraire, un plus grand appétit provoquant une prise de poids). La libido peut également diminuer, voire disparaître. Enfin, se concentrer devient difficile et les pertes de mémoire sont plus fréquentes.

Reconnaître une dépression nerveuse : des signes durables

Être triste, abattu, cela peut arriver à tout le monde. Mais quand cela dure, ce n’est peut-être pas un petit coup de déprime, mais bien une réelle dépression. La présence de plusieurs signes, sur une période durable – au moins deux semaines – et de manière constante chaque jour peuvent permettre de reconnaitre une dépression nerveuse.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité