Soignez vos dents au meilleur prix!

Une facture de 600 €, 1 000 €, 2 000 €, voire beaucoup plus pour une couronne, un bridge, un implant dentaire… A cause des tarifs trop élevés et des remboursements peau de chagrin, vous êtes de plus en plus nombreux à renoncer à vous faire soigner les dents. Pourtant des solutions existent pour faire baisser la note.

Publicité

Toujours choisir un dentiste conventionné

Avant de fixer une date de rendez-vous chez un dentiste, vérifiez auprès de son secrétariat le régime auquel il appartient.

Publicité
Ses honoraires et vos remboursements seront en effet différents selon qu’il est conventionné ou pas, selon qu’il a droit à dépassement ou pas.

- Un dentiste conventionné ne peut pas pratiquer de dépassements d’honoraires sur les soins courants (traitement d’une carie, détartrage, dévitalisation d’une dent…). Il appliquera strictement les tarifs de la Sécurité sociale. En revanche, il comptera souvent des suppléments sur les prothèses (couronne, appareil dentaire…).

- Un dentiste conventionné avec droit à dépassement permanent, ou un médecin stomatologiste exerçant en secteur à honoraires libres (secteur 2), pourra facturer des dépassements d’honoraires sur tous les soins.

- Un dentiste non conventionné pratique des tarifs totalement libres, quel que soit le type de soins (soins courants ou prothèses) et vous ne serez pratiquement pas remboursé. Heureusement, ils sont rares et exercent surtout à Paris ou sur la Côte d’Azur.

Attention , les praticiens peuvent toujours pratiquer des dépassements exceptionnels dans des circonstances exceptionnelles, par exemple si vous avez besoin de soins en urgence le dimanche ou la nuit, et si vous lui demandez de se déplacer chez vous. Dans tous les cas, vous serez remboursé selon le tarif de base fixé par l’Assurance maladie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité