Cancer du poumon

Cancer du poumon
Le cancer du poumon affecte surtout les hommes et est souvent lié au tabagisme. Le traitement à suivre et le pronostic varient en fonction de la taille de la tumeur et de sa localisation. Retrouvez dans notre dossier toutes les informations relatives au cancer du poumon.
Dossier Santé : Cancer du poumon

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Cancer du poumon : quels sont les signes?

Cancer du poumon : quels sont les signes?

On compte chaque année 23000 nouveaux cas de cancers du poumon chez l'homme et 4500 chez la femme. Quels sont les signes qui doivent alerter ? Fatigue, toux, douleurs ou ganglions... Le point !

Lire l'article
Dossier Santé : Manger de l’ail cru réduirait le risque de développer un cancer du poumon

Manger de l’ail cru réduirait le risque de développer un cancer du poumon

Selon une étude chinoise, manger de l’ail cru au moins deux fois dans la semaine pourrait réduire le risque de développer un cancer du poumon.

Lire l'article
Dossier Santé : Qu'est-ce qu'une métastase pulmonaire ?

Qu'est-ce qu'une métastase pulmonaire ?

Les métastases pulmonaires sont fréquentes en cas de cancer. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Qu’est-ce qu'une métastase pulmonaire ? Comment se forment-elles ?

Lire l'article

Douleur dans le dos : un signe de cancer du poumon ?

Le cancer du poumon entraîne un certain nombre de symptômes qu’il faut savoir repérer pour pouvoir rapidement consulter en cas de doute. La douleur est l’un d’entre eux. Ainsi, il peut être intéressant de se demander si une douleur dans le dos est un signe de cancer du poumon ou non. On comprend donc qu’il est important de savoir distinguer les caractéristiques de cette douleur pour ne pas s’alarmer inutilement. Voyons dans quels cas une douleur dans le dos peut être significative.

Lire l'article
Publicité

Articles

Les difficultés à respirer, la toux persistante et les douleurs thoraciques figurent parmi les principaux symptômes du cancer du poumon. Il arrive que ces troubles soient précédés d’autres symptômes, en particulier en cas de métastase pulmonaire.

Une toux persistante peut être due à un rhume mal soigné ou à une bronchite. Elle cache parfois une maladie grave, comme une mucoviscidose ou un cancer des poumons. Avant de se lancer dans toutes sortes d’hypothèses, mieux vaut consulter un pneumologue ou son médecin traitant.

Le cancer du poumon est un cancer relativement grave qu’il est possible de traiter efficacement s’il est pris en charge dès ses débuts. Aussi est-il important de savoir détecter les signes avant-coureurs d’un cancer pulmonaire et de savoir si une douleur thoracique ou des douleurs intercostales peuvent constituer des symptômes.

Un homme de 47 ans pensait être atteint d’un cancer du poumon. Mais l’opération qui devait lui ôter sa tumeur a révélé une toute autre réalité…

Si le cancer du fumeur est un mal bien connu des consommateurs de cigarettes, on ne sait pas toujours si cannabis et cancer font, eux, bon ménage. Alors quelles sont les propriétés du cannabis et peut-on en fumer pour prévenir ou guérir le cancer ?

Même si le cancer de la gorge n’est pas le cancer qui évolue le plus à distance, des métastases peuvent apparaître. Medisite fait le point avec le Pr Le Tourneau, cancérologue à l’Institut Curie, sur les signes qui doivent alerter.

Le cancer du poumon est une maladie particulièrement difficile à soigner et qui laisse des chances de survie assez faibles. Cela est notamment dû au fait qu’en cas de cancer du poumon, les symptômes ne font leur apparition que tardivement. Ainsi, le pronostic du cancer du poumon est souvent sombre. Mais combien de temps peut-on espérer vivre avec cette grave pathologie ?

Le cancer du poumon est l'un des cancers les plus fréquents et les plus graves puisque son taux de mortalité est très élevé. Il est important d'en reconnaître les symptômes pour le déceler et le soigner au plus tôt.

Des chercheurs américains viennent de découvrir que prendre ces deux traitements augmenterait le risque de cancer du poumon de 82 à 98%. 

La plèvre est une membrane qui recouvre le poumon, elle comprend 2 feuillets séparés par un film liquidien. Ces 2 feuillets glissent l'un sur l'autre pour faciliter les mouvements respiratoires et plaquer le poumon contre la paroi thoracique. Le cancer de la plèvre et le cancer du poumon sont 2 cancers distincts. Comme de nombreux cancers, ils peuvent être primitifs ou secondaires.

Le cancer de l’ovaire est le 4e cancer gynécologique, il reste peu fréquent et survient généralement après la ménopause. Les cancers de l’ovaire sont des adénocarcinomes (tumeurs qui touchent les muqueuses et les glandes).

Le cancer du poumon serait, selon l'Institut National du Cancer, le cancer le plus meurtrier en France, devant le cancer colorectal et le cancer de la prostate. S'il est le cancer le plus mortel chez l'homme, on peut aussi constater qu'il est en forte progression chez la femme.  

Le cancer du poumon peut être de gravité variable en fonction de sa sévérité et de son stade. Il est très important de pouvoir déterminer ces éléments, car le pronostic du cancer du poumon en dépend en grande partie. Alors, comment établit-on le stade du cancer du poumon ? Et qu'est-ce que la classification TNM ?

Les thérapies ciblées constituent une approche thérapeutique de certains cancers qui est de plus en plus employée. Mais en quoi consiste cette forme de traitement, et quelle est la différence avec la chimiothérapie ? Peut-on l'utiliser dans le cadre du traitement du cancer du poumon ?

Environ 385 000 nouveaux cas de cancers estimés chaque année, 211 000 hommes et 174 000 femmes. Certains cancers sont plus fréquents que d’autres. Quels sont-ils ? Découverte des chiffres de l’institut national du cancer. 

Invité sur le plateau de TF1 pour la promotion du concert des vieilles canailles, Johnny Hallyday interrogé sur son combat contre le cancer s'est confié devant les caméras.

Un ganglion dans le poumon peut être un signe de nodule, une tumeur bénigne qui se résorbe souvent naturellement. Mais cela peut également cacher un cancer de la plèvre, une maladie parfois confondue avec le cancer du poumon.

Le cancer du péritoine est un cancer grave mais qui reste rare. Rappelons que le péritoine est la membrane qui entoure et enveloppe les viscères et les organes abdominaux (foie, rate, intestins, estomac, etc.). Ces cancers sont rarement des cancers primitifs. Ils sont donc souvent découverts à un stade avancé. Mais comment se pose le diagnostic de cancer du péritoine ?

Les cigarettes lights, dont le filtre est hyper ventilé, pourraient être liées à une augmentation du nombre de certains cancers du poumon. Explications.

Le cancer de l’ovaire est l’un des cancers gynécologiques les plus fréquents. Lorsqu’il est pris en charge à un stade précoce, les chances de guérison sont importantes. À un stade plus avancé, les risques de métastases au péritoine ou à d’autres organes augmentent.

Les cancers des os primitifs (qui font leur apparition directement dans les os, c’est-à-dire qui ne sont pas des métastases) sont des cancers relativement rares. Ce n’est, en revanche, pas le cas des cancers des os secondaires (métastases osseuses). Il est donc capital de connaître les symptômes des cancers des os et de savoir si les fractures, notamment les fractures spontanées, peuvent en faire partie.

Le cancer du poumon est la forme de cancer la plus fréquente en France et dans le monde. Près de 40 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans l’Hexagone. Le pronostic du cancer du poumon dépend de plusieurs facteurs, notamment du stade auquel la tumeur est prise en charge. En moyenne, le taux de survie est estimé à 5 ans dans 14 % des cas.

L'apparition d'un cancer des poumons peut faire suite à l'exposition régulière à un agent pathogène (tabac, produits chimiques... ) ou ne pas avoir de causes précises. Toutefois, en cas d'apparition d'une ou plusieurs tumeurs sur le poumon, les chances de survie dépendent de plusieurs facteurs, ainsi que du site de localisation de la tumeur. Le traitement mis en place peut toutefois être efficace et mener à la rémission du patient : les tumeurs cancéreuses sont éliminées et le patient est en voie de guérison. La récidive reste toutefois possible. Quelles sont les chances de survie, en cas de récidive du cancer des poumons ?

Cancer et métastase sont des termes redoutés et souvent associés. On parle de métastase ou de cancer secondaire lorsque les cellules cancéreuses d’une tumeur maligne migrent à travers le sang vers d’autres organes ou d’autres structures de l’organisme comme les os ou les ganglions. Chez les personnes qui développent un cancer du poumon primitif, le risque de métastase existe et le foie est un des organes les plus menacés.

Le cancer du poumon occupe tristement le palmarès des cancers les plus souvent diagnostiqués en France. Si ses causes ne sont pas formellement avérées, la consommation de tabac représente le principal facteur de risque du cancer du poumon. Mais qu’en est-il du cannabis ?

La douleur à l’oreille gauche ou droite peut avoir plusieurs origines. Bien que la douleur d’oreille et le cancer de la langue soient parfois associés, mieux vaut consulter un médecin ORL avant de s’inquiéter. Il recherchera la cause responsable de la douleur et mettra en place un traitement efficace si nécessaire.

Le chanteur Johnny Halliday souffrirait d’un cancer du poumon. Mais quelles sont les chances de survie de ce cancer ? De quoi dépend le pronostic ? Explications.

Le cancer du poumon est un cancer se développant au niveau de l’appareil respiratoire. S'il s’agit souvent d’un cancer difficile à traiter, de nombreux progrès ont été réalisés ces dernières années dans la prise en charge de cette maladie. Comment se passe le traitement en cas de récidive du cancer du poumon?

Un faible pourcentage de cancers présente une évolution fulgurante. On les qualifie de cancers foudroyants. Lorsqu'une tumeur à évolution rapide touche les os, le pronostic vital du patient est mauvais. Explications.

Le cancer du poumon représente la première cause de décès par cancer en France. Cette pathologie est d'autant plus agressive qu'elle se propage relativement facilement à d'autres organes. En outre, les poumons constituent également une localisation métastatique fréquente pour de nombreux autres cancers.

Pages