Vitamine D et cholestérol : le lien

Vitamine D et cholestérol sont liés. Pour rester en bonne santé, il est aussi important d’éviter les carences que les excès.  

Publicité
Publicité

© Adobe Stock

D2 et D3, les principales formes de vitamine D

Publicité

Les deux principales formes de vitamine D sont la vitamine D2 ou ergocalciférol, d’origine exclusivement végétale, et la vitamine D3 ou cholécalciférol, d’origine animale, mais aussi solaire puisque notre peau peut la synthétiser sous l’action des UV. Le rôle de la vitamine D est fondamental pour l’organisme humain car elle participe entre autres à l’immunité, au maintien de la solidité des os, ou encore aide à prévenir de nombreuses maladies (rachitisme, maladies cardiovasculaires, cancers). Une carence en vitamine D est donc largement préjudiciable à notre santé. Au cœur de nombreuses recherches scientifiques, elle est aujourd’hui reconnue comme étant à l’origine d’une hormone, le calcitriol.

Vitamine D et cholestérol via le foie

C’est à partir d’un dérivé du cholestérol que la vitamine D est synthétisée par l’organisme, tandis que le maintien d’un taux normal de cholestérol sanguin est favorisé par un apport suffisant en vitamine D. La vitamine D2 se forme dans le foie, qui la transfère aux reins où elle est transformée en vitamine D3. C’est également le foie qui fabrique le cholestérol, puis élimine le surplus. Comme le cholestérol est impliqué dans la production de vitamine D, de bile et d’hormones, cet équilibre peut être corrompu en cas de carence en vitamine D ou d’excès de LDL, c’est-à-dire de mauvais cholestérol. L'activité physique et une alimentation équilibrée sont donc indispensables pour maintenir un taux de cholestérol normal et apporter suffisamment de vitamine D à l'organisme.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité