Taux de cholestérol : le rapport HDL/LDL

Publicité

Un taux de cholestérol élevé (plus de 4 g/litre de sang, ce qui est rare) favorise la survenue de pathologies cardiovasculaires. Pourtant, les médecins distinguent souvent le LDL cholestérol du HDL cholestérol, connus pour être respectivement le mauvais et le bon cholestérol. Qu’en est-il exactement ? Quel est le bon rapport qu’il doit y avoir entre HDL et LDL ?

Publicité

© Istock

HDL ou bon cholestérol

Le HDL (pour High Density Lipoproteins), ou bon cholestérol, est celui qui circule dans le sang sans se déposer sur les parois des artères. Il est chargé de récupérer le cholestérol présent en excès et de le ramener au foie où il sera transformé avant d'être éliminé. On estime que plus le taux de HDL est élevé, plus le risque d’athérosclérose est faible, le bon cholestérol ayant des vertus protectrices pour les vaisseaux.

Publicité
LDL ou mauvais cholestérol

À l’inverse du HDL, le LDL (pour Low Density Lipoproteins), ou mauvais cholestérol, est celui qui transporte le cholestérol vers toutes les cellules et qui peut se coller sur les tissus et les parois des vaisseaux sous la forme de dépôts. En diminuant le calibre des artères, il va favoriser les troubles circulatoires. Ainsi, plus le taux de LDL est important, plus le risque d’athérosclérose est élevé.

Équilibre du taux de cholestérol

Le respect d’un bon équilibre des taux de cholestérol HDL et LDL est donc essentiel pour éviter les problèmes cardiovasculaires. Cela est possible en adoptant une bonne hygiène de vie, c’est-à-dire en ayant une alimentation saine et en pratiquant des activités physiques. L’objectif à atteindre est une valeur de cholestérol totale (HDL + LDL) inférieure à 5 mmol/l. Les taux jugés normaux sont de moins de 1,6 g/l pour le LDL et de moins de 0,35 g/l pour le HDL. Néanmoins, on a constaté que plus le taux de HDL était élevé plus la santé était globalement bonne.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité