Scanner abdomino-pelvien : le déroulé de cet examen

Publicité

Face à une douleur abdominale, on peut être amené à pratiquer un scanner (ou tomodensitométrie) abdomino-pelvien, qui permettra de visualiser la plupart des organes intra-abdominaux.

Publicité

© Istock

Dans quel cas pratiquer un scanner abdomino-pelvien?

Le scanner abdomino-pelvien permet de "couper en tranches" la totalité de l'abdomen (et du thorax en cas de scanner thoraco-abdomino-pelvien) et ainsi de visualiser l'intégrité ou non des organes intra-abdominaux.
Devant une douleur abdominale non expliquée par les examens biologiques ou l'échographie, il peut mettre en évidence des abcès, des épanchements liquidiens, des hémorragies, des kystes ou des tumeurs. Il permet de visualiser les intestins, le foie, la vésicule biliaire le pancréas, la rate, les ovaires, l'utérus ainsi que les ganglions.
Il permet, également, la surveillance de l'évolution de certaines maladies ou tumeurs.

Publicité
Comment se déroule un scanner abdomino-pelvien?

Le scanner abdomino-pelvien se pratique toujours accompagné d'une injection de produit de contraste qui, en se fixant sur les organes via la circulation sanguine, va permettre de mieux les visualiser.
On utilise soit des produits iodés que l'on injecte par voie intraveineuse soit de la gastrographine que l'on avale ou que l'on utilise en lavement rectal juste avant l'examen.
Il est recommandé d'être à jeun depuis au moins 6 heures avant l'examen.
Le scanner abdomino-pelvien n'est pas douloureux et ne doit pas être pratiqué pendant la grossesse. Il dure 30 minutes à 1 heure.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité