Papillomavirus : un facteur de cancer aussi chez l'homme ?

Publicité
Souvent appelé papillomavirus ou HPV, le virus du papillome humain est un virus sexuellement transmissible. Il est notamment responsable du cancer du col de l’utérus, le deuxième cancer féminin le plus fréquent qui touche près de 500 000 femmes chaque année. Cela dit, le papillomavirus concerne aussi les hommes.
Publicité

5391091-inline-500x375.jpg© Istock

Papillomavirus et sexe oral, dangereux pour l’homme

Les infections sexuellement transmissibles causées par les papillomavirus touchent certains hommes qui pratiquent le sexe oral (fellation ou cunnilingus). En effet, un rapport bucco-génital peut entraîner un cancer de la bouche ou de la gorge. Ce risque est plus élevé chez les hommes qui ont plusieurs partenaires sexuels. Selon les chercheurs, le HPV modifie le comportement des cellules de la bouche et de la gorge, favorisant ainsi la survenue des cancers.

Publicité
Le papillomavirus est-il toujours synonyme de cancer ?

Non. Les papillomavirus sont en réalité une grande famille de virus. Certains sont inoffensifs et passent inaperçus. D’autres provoquent des verrues ou d’autres lésions cutanées. En général, le virus contracté finit par être éliminé au bout de quelques mois. Ce sont certains types de virus (surtout les types 16 et 18) et les infections chroniques qui peuvent évoluer en cancer, si aucun traitement efficace n’est mis en place.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité