Cancer de la gorge : comment se pose le diagnostic ?

Publicité

Le cancer de la gorge est un cancer très fréquent en France (plus de 10 000 nouveaux cas chaque année), notamment chez les hommes. Ce cancer fait son apparition soit dans le pharynx soit dans le larynx et peut se traduire par de nombreux symptômes. Ceux-ci ne suffisent pas pour diagnostiquer de cancer de la gorge. La question se pose donc : en cas de cancer de la gorge, comment se pose le diagnostic ?

Publicité

Éléments diagnostic du cancer de la gorge

Certains symptômes doivent alerter aussi bien le patient que son médecin. Les plus communs sont une gêne ou une douleur à la mastication et/ou à la déglutition, des crachats teintés de sang, une infection persistante, la sensation permanente d’avoir une boule dans la gorge et/ou une modification de la voix. N’importe quel symptôme persistant plus de 15 jours doit vous amener à consulter votre médecin pour qu’il puisse établir un diagnostic.

Publicité
Poser le diagnostic de cancer de la gorge

Pour poser le diagnostic de cancer de la gorge, le médecin se basera d’une part sur vos symptômes, d’autre part sur un examen clinique (observation de la bouche, palpation des ganglions du cou, etc.). Il vous enverra certainement chez un spécialiste ORL (oto-rhino-laryngologiste) qui effectuera des tests plus poussés. Il s’agira notamment de procéder à une laryngoscopie qui permettra d’observer la gorge et l’œsophage en y introduisant une mini-caméra sous anesthésie générale. Au cours de cette endoscopie, l’ORL procédera à une biopsie (prélèvement de tissu) afin de le faire analyser. Seuls les résultats de cette analyse permettront de poser le diagnostic de cancer de la gorge de façon certaine.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité