Surdité professionnelle : quels sont vos droits ?

La surdité professionnelle est fréquente (un actif sur deux est gêné par le bruit)... mais elles est souvent difficile à faire prendre en compte ! Ses principaux facteurs de risque, les obligations de l’employeur et surtout, les démarches à effectuer pour se faire indemniser par la caisse d’assurance maladie.

Publicité

Est-ce une surdité professionnelle ?

La surdité professionnelle se caractérise par une perte de perception des sons aigus.

Publicité
Le déficit doit atteindre au moins 35 dB. Elle survient généralement de manière progressive et s’accompagne souvent de bourdonnements. Les affections provoquées par le bruit au travail ont été inscrites au tableau n°42 des maladies professionnelles dans le décret n° 63-405 du 10 avril 1963 (JO du 20 avril 1963). Cette surdité est donc prise en charge si elle : - est irréversible - touche les deux oreilles - ne s’aggrave plus après l’arrêt de l’exposition au risque (une discrète aggravation n’élimine pas le diagnostic) - est confirmée par des tests auditifs effectués 3 semaines à 1 an après l’arrêt de l’exposition.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité