L’oreille, comment ça entend

Publicité
Publicité
L’oreille et son fonctionnement

L’oreille est composée de trois parties successives qui forment un organe complexe, sensible mais très fragile de surcroît. Tout d’abord, une partie visible, l’oreille externe composée du pavillon et du conduit auditif externe fermé par le tympan. Ensuite se trouve l’oreille moyenne. C’est une cavité contenant de l’air dans laquelle se trouvent trois osselets : le marteau, l’enclume et l’étrier. La base de ce dernier est constituée par une petite membrane appelée membrane de la fenêtre ovale. Derrière se trouve l’oreille interne dans laquelle se trouve la cochlée (autrefois appelé limaçon). La cochlée est le cœur de l’appareil sensitif. C’est une cavité en spirale, comme une coquille d’escargot, haute de 35 mm, remplie d’un liquide, appelée l’endolymphe. L’une des parois de la cochlée est composée d’une membrane renfermant l’organe de Corti composé de 15000 cellules, ayant la forme de minuscules cils. Selon leur place dans la spirale, elles sont sensibles à certaines fréquences spécifiques. Ainsi s’explique la sensibilité de l’oreille. Ces cellules ciliées sont connectées à des nerfs eux mêmes raccordés au cerveau par le nerf auditif. Les cellules ciliées ont la particularité de ne pas se renouveler. Toute surdité liée à leur destruction est donc définitive

Le cheminement du son

Publicité
Une onde sonore (acoustique) est captée par le pavillon qui agit comme une antenne qui concentre les ondes et les amortit. Lors d’une conversation, la pression acoustique subie par le tympan correspond au millionième de la pression atmosphérique. L’onde atmosphérique, pénètre ensuite dans le conduit auditif. Arrivée au bout de ce dernier, l’onde sonore fait osciller le tympan. Celui-ci transmet ses vibrations aux osselets. La vibration aérienne est alors transformée en vibration solide. Cette vibration est communiquée à son tour au liquide se trouvant à l’intérieur de la cochlée par le biais de la membrane de la fenêtre ovale.

Les cellules de Corti captent les mouvements de l’endolymphe et transmettent un signal vers le cerveau.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité