Analyser la circulation sanguine

Publicité

Fréquence cardiaque, prise du pouls... Voici comment évaluer dans l'urgence la circulation du sang.

Publicité

Prendre le pouls du patient

Le pouls carotidien

Publicité
C’est le pouls le plus facile à palper.

- localisation : l’artère carotide, branche de l’aorte, est localisée de chaque côté du cou. Elle irrigue le cerveau.

- technique : placer trois doigts sur la ligne médiane du cou, les faire glisser le long de la trachée, jusqu’à sentir le creux des muscles du cou. Appuyer doucement à 45° vers le bas.

le pouls radial

La prise du pouls radial demande plus d’entraînement que celle du pouls carotidien.

- localisation : l’artère radiale est localisée au poignet. Elle irrigue la main. - technique : placer trois doigts sur la ligne située entre en dehors l’os radial et en dedans les tendons fléchisseurs de la main. Appuyer doucement juste au dessus du pli du poignet.

Calculer la fréquence cardiaque

A l’aide d’une trotteuse d’une montre, compter le nombre de pulsations perçues soit sur l’artère carotidienne soit sur l’artère radiale. Le premier battement est compté "zéro" puis les suivants un, deux, trois, etc... Comptabiliser le nombre de battements sur quinze secondes puis multiplier par 4 pour obtenir le nombre de pulsations par minute.

Le pouls est-il ample ou filant ?

Si la technique de prise du pouls est irréprochable, l’amplitude des pulsations peut être évaluée. On distingue alors le pouls facilement perçu, du pouls dit "filant" (rencontré lors de l’insuffisance circulatoire aiguë).

Le pouls est-il régulier ?

Si la technique de prise du pouls est irréprochable, la régularité des pulsations peut être évaluée. On distingue alors le pouls régulier du pouls irrégulier. Le pouls franchement irrégulier traduit un trouble du rythme cardiaque.

Évaluer la chaleur des extrémités

La température des extrémités est un bon reflet de la qualité de la circulation capillaire dans les tissus.

En cas d’insuffisance circulatoire, les extrémités sont classiquement froides, et moites.

Évaluer le temps de recoloration cutané

La pression de l’ongle d’un doigt de la main entraîne sa décoloration vers le blanc. Lorsque l’on relâche la pression, l’ongle va retrouver sa coloration initiale en un temps donné : c’est le temps de recoloration. En cas d’insuffisance circulatoire aiguë, le temps de recoloration est augmenté et la situation est grave s’il est supérieur à 3 secondes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité