Votre taux de diabète pourrait être un signe de cancer du pancréas

Votre taux de diabète pourrait être un signe de cancer du pancréas©Istock

Le cancer du pancréas est une maladie silencieuse. Le diabète de type 2, notamment après une détérioration rapide, pourrait faire partie des signes précoces de cette maladie, selon une étude française. 

Publicité
Publicité

La détérioration rapide, voire la simple apparition d’un diabète de type 2, pourrait être le signe précoce d’un cancer du pancréas selon une étude de l’International Prevention Research Institute (IPRI - France) , présentée au Congrès 2017 de l’European CanCer Organisation (ECCO). Cette nouvelle recherche vient renforcer les données selon lesquelles la maladie fait partie des premiers "symptômes" du cancer pancréatique, particulièrement discret par ailleurs.

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs, ont analysé les données de près d’un million de patients atteints de diabète de type 2, dont certains cas de cancers pancréatiques.
- 368 377 Belges entre 2008 et 2013, dont 885 cancers du pancréas,
- 456 311 Italiens entre 2008 et 2012, dont 1872 cancers du pancréas.
Résultats : chez les Belges, 25% des cas de cancers étaient diagnostiqués dans les 90 jours suivant la détection du diabète de type 2 . 18% pour les Italiens.

Publicité

Risque 3,5 fois plus élevés en cas de traitements par incrétines

Les chercheurs ont remarqué que le cancer était plus ou moins diagnostiqué selon les traitements du diabète.
Traités par incrétines (hormones qui stimulent la sécrétion d’insuline par le pancréas) plutôt que par ADO (antidiabétiques oraux), les participants avaient un risque 3,5 plus fort d’être diagnostiqués d’un cancer du pancréas dans les trois mois suivant la première prescription. Le risque réduisait au fur et à mesure de l’avancée dans le temps (baissé à 1,7 après la première année).
Les diagnostics de cancer du pancréas étaient par ailleurs 7 fois plus fréquents chez les patients soumis à de fortes doses d'ADO, ou passés des ADO à l’insuline.

Une complication du cancer dans 30% des cas

Pour les chercheurs, ce n’est pas le diabète qui provoque l’apparition du cancer, mais bien ce dernier qui peut entraîner l’apparition ou la détérioration du diabète . De la même manière, contrairement à ce qu’affirmait l’Agence nationale de sécurité du médicament en décembre 2016 (ANSM), ce n’est pas le traitement du diabète qui provoque l’apparition du cancer selon eux, mais bien la présence du cancer qui aggrave le diabète et donc incite à la prescription de traitements plus forts .

Dans 30% des cas de cancer, le diabète peut devenir une complication, assurait en 2013 à Medisite le Pr Hammel, gastro-enterologue : "Il arrive qu’une portion importante du pancréas soit détruite par la tumeur, entraînant un diabète. Mais le plus souvent, la tumeur sécrète des substances qui empêchent la production de l'insuline par le reste du pancréas."

Vidéo. Le diabète de type 1 et 2 en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité