Actualités
Publicité

Une pilule de homard pour vivre plus longtemps ?

Réagissez !

Selon une récente étude, un des composés présent dans le homard et autres fruits de mer permettrait de gagner quelques années de vie.

© Alexander Raths - Fotolia.com

Publicité

Et si le véritable secret de l’élixir de jouvence se trouvait dans les fruits de mer ? Des chercheurs suisses de l’Institut Fédéral de Technologie de Zurich viennent de montrer que la glucosamine, présente dans le homard, le crabe ou encore les crevettes, pouvait rallonger l’espérance de vie de près de 10%. Soit une moyenne de 8 ans  pour l’homme.

Pour leurs travaux, rapportés dans la revue Nature Communications, l’équipe de scientifiques a donné un complément alimentaire, conseillé pour traiter l'arthrose, à base de glucosamine à un groupe de souris vieillissantes, sans changer leur régime alimentaire habituel. Elle les a comparées à un second groupe de rongeurs qui n’avaient pas reçu le complément.

Résultat ? Les souris dopées à la glucosamine vivaient plus longtemps que les autres. Pour les chercheurs, le composé chimique reproduirait les effets d’un régime pauvre en glucides mais riche en protéines. En gênant le métabolisme du glucose, la molécule entraîne une augmentation du métabolisme des acides aminés pour compenser.

Bien qu’il ne souhaite pas extrapoler ces résultats à l’homme, Michael Ristow, biochimiste qui a participé à l’étude, reconnaît que "les chances sont bonnes et tant que, contrairement à la plupart des molécules qui pourraient rallonger l’espérance de vie, la complémentation en glucosamine n’a pas d’effet secondaire connu et pertinent, [il] aurait tendance à recommander ce complément". Le seul risque qu'elle présenterait résiderait dans les allergies qu'elle pourrait provoquer, étant extraite de carapaces de crustacés.

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Publiez votre commentaire

Publicité