Risque hémorragique : Nouvelle mise en garde sur trois anticoagulants oraux

Publicité

L'Agence nationale du médicament met en garde sur le risque hémorragique potentiellement associé à la prise de trois nouveaux anticoagulants oraux.

Publicité

Dans une lettre adressée aux professionnels de santé, l'Agence nationale du médicament met en garde sur les facteurs de risques hémorragiques liés à la prise des anticoagulants oraux Eliquis (apixaban), Pradaxa (dabigatran) et Xarelto (rivaroxaban). "Les essais cliniques et l'expérience après la mise sur le marché ont démontré des évènements hémorragiques majeures, y compris ceux ayant entraîné une issue fatale" souligne l'Agence dans sa lettre. Elle déplore que les médecins prescripteurs ne soient pas assez infrmés de la prise en charge de ces risques. La prise de ces médicaments anticoagulants n'est à ce jour pas associée à une surveillance biologique de l'activité anticoagulante, comme c'est le cas quand on prend des antivitamines K.

Attention aux reins !

Publicité
L'Agence du médicament recommande aux prescripteurs de respecter "pour chaque patient la posologie, les contre-indications, les mises en garde et les précautions d'emploi". Et d'ajouter qu'une attention "toute particulière" doit être portée à la fonction rénale. L'insuffisance rénale peut constituer une contre-indication ou une raison pour laquelle le traitement ne devrait pas être considéré ou un criyère de diminution de dose.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité