Parkinson : ils découvrent comment réparer le cerveau abîmé

Publicité

Des scientifiques suédois pensent pouvoir guérir les dommages causés sur le cerveau par la maladie de Parkinson grâce à des cellules souches. 

Publicité

Une étude de l’université de Lund en Suède affirme que les cellules souches peuvent être utilisées pour réparer les dommages du cerveau dus aux symptômes de la maladie de Parkinson et remplacer ainsi les cellules nerveuses détruites.

Des cellules embryonnaires dans le cerveau

Publicité
Les chercheurs ont réalisé leur essai sur des rats atteints de la maladie de Parkinson. Une partie de leurs cellules nerveuses étaient donc détruites, dont celles qui produisent de la dopamine. Les chercheurs ont ensuite réinjectés des neurones dérivés des cellules souches embryonnaires humaines produisant de la dopamine dans le cerveau. Résultat ? Ils ont réussi à inverser les symptômes de la maladie de Parkinson.

Une méthode similaire avait été essayée précédemment mais avec des résultats mitigés. Les tissus du cerveau de plusieurs fœtus avaient été implantés dans le cerveau. L’utilisation de cellules souches embryonnaires peut être préférable car elles peuvent être cultivées en laboratoire et être disponibles en plus grand nombre. Le directeur de la recherche, Arthur Roach, reconnait cependant " qu’il y a beaucoup de questions auxquelles on doit répondre avant de poursuivre." D’autres études doivent confirmer ces premiers résultats avant qu’un essai clinique soit mené sur l’homme.

Vidéo. La stimulation cérébrale en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité