Olmésartan : un traitement de l'hypertension qui peut détruire vos intestins

Publicité

L'Agence nationale du médicament met en garde contre l'Olmésartan (Alteis®). Prescrit contre l'hypertension, il pourrait affecter gravement les intestins et causer des problèmes de digestion.

Publicité

Jeudi 27 mars dernier, l'ANSM a rappelé les risques de troubles digestifs sévères provoqués par l'olmésartan. "L’olmésartan peut entraîner des entéropathies sévères se traduisant par une diarrhée chronique sévère avec perte de poids pouvant entraîner une hospitalisation prolongée." Commercialisé en France sous les noms Altéis®, Axeler®, Olmetec®, CoOlmetec® et Sevikar®, ce principe actif est indiqué contre l'hypertension artérielle. En juillet 2013, l'Agence américaine du médicament (FDA) avait rapporté des cas d'atteintes graves aux intestins par enthéropathie à cause d'une malabsorption. Des cas similaires sont également survenus en France. "En conséquence, une variation des RCP* et des notices de spécialités contenant de l'olmésartan est en cours d'examen au niveau européen afin de prendre en compte cet effet secondaire très rare" indique l'ANSM.

Ce que doivent faire les médecins

Publicité
L'ANSM rappelle qu'en cas de signes cliniques évocateurs d’entéropathie (diarrhée chronique sévère et perte de poids notamment), les professionnels de santé doivent considérer l’arrêt du traitement par olmésartan, le substituer si besoin par un autre traitement antihypertenseur, et solliciter l’avis d’un gastro-entérologue, particulièrement en cas de persistance des symptômes. Elle précise que "l’arrêt de l’olmésartan entraîne habituellement une amélioration des signes cliniques d’entéropathie chez les patients."

*RCP : résumé des caractéristiques du produit.

Source : L’ANSM rappelle le risque d’entéropathies graves chez certains patients traités par l’olmésartan - Point d'information, www.ansm.sante.fr, 27 mars 2013.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité