Mystère : 100 cerveaux humains disparus d'un centre de recherche

Publicité

Une centaine de cerveaux humains gardés dans du formol à l'Université du Texas ont disparu il y a quelques jours. L'enquête a permis de faire les premières révélations.

Publicité

Vous imaginez, une centaine de cerveaux humains conservés dans des bocaux remplis de formol, qui disparaissent du jour au lendemain d'un centre de recherche... Une étrangeté constatée il y a quelques jours peu à l'Université du Texas à Austin. Arrivée il y a 30 ans dans les locaux du centre, cette collection précieuse sert d'outil d'enseignement pour les professeurs. L'établissement a donc immédiatement lancé une enquête et les premiers éléments sont tombés. "Des responsables universitaires ont éliminé plusieurs spécimens de cerveaux en 2002 conformément aux protocoles relatifs aux déchets biologiques, a-t-il expliqué dans un communiqué. Cela a été fait en coordination avec les membres du corps professoral qui ont déterminé que les spécimens étaient en mauvais état quand l'université les a reçus en 1980 et n'étaient pas appropriés pour la recherche."

Lire aussi :

Publicité
Les responsables de l'Université ont de plus refusé d'affirmer que les cerveaux manquants avaient refaits surface dans une autre université. Ils n'ont de plus "aucune preuve" que l'un d'eux soit celui de Charles Whitman, un homme qui, en 1966, avait tué sa mère et sa soeur puis était monté sur la tour de l'université du Texas d'où il avait abattu 16 personnes, avant d'être lui-même tué par la police. Les scientifiques lui avaient découvert plus tard une tumeur à l'hypothalamus, une aire cérébrale participant à la régulation des émotions.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité