Mort de la fille de Jacques Chirac : qu'est-ce que l'anorexie mentale dont elle souffrait ?

Laurence Chirac l'aînée de Jacques et Bernadette Chirac est décédée jeudi 14 avril. Zoom sur les causes médicales de son décès et l'anorexie mentale dont elle souffrait depuis ses 15 ans.

Publicité
Publicité

© abacapressMardi 12 avril, nous apprenions l'entrée de Laurence Chirac à l'hôpital depuis dimanche dernier à 22 heures. Selon LePoint.fr, la fille de Bernadette et l'ancien Président Jacques Chirac serait décédée jeudi à la suite d'un malaise cardiaque à l'hôpital Necker à Paris. Toujours selon LePoint.fr , l'ainée des filles Chirac était atteinte d'anorexie mentale depuis ses 15 ans, un trouble du comportement alimentaire.

Elle aurait tenté de mettre plusieurs fois fin à ses jours

Publicité
La maladie se caractérise par un désir pathologique de ne pas prendre du poids, par la peur de manger. Il s’ensuit un comportement d’évitement partiel ou total de nourriture qui peut alterner avec des épisodes boulimiques. Lorsqu'une anorexie est jugée sévère elle peut parfois être liées à une dépression sévère et un risque de suicide. Selon Le Point.fr , Laurence Chirac aurait d'ailleurs tenté de mettre fin à ses jours plusieurs fois.

La maladie survient sans signe précurseur, elle est souvent due à un événement qui peut paraître anodin mais aux répercutions psychologiques importantes (déception scolaire ou sentimentale, deuil) ou suite à un régime amaigrissant. Dans le cas de Laurence Chirac, sa mère aurait longtemps soutenu qu'elle était survenue à la suite d'une méningite mal prise en charge toujours selon le magazine d'actualités.

Le manque d'alimentation est les carences entraînent une irrégularité ou l’arrêt des règles et une constipation, résultat : une perte de potassium à l’origine de crampes. Une hyperpilosité, sous la forme d’un duvet sur les joues, les bras et le dos, des cheveux et des ongles cassants et une frilosité exagérée. Le corps ralentit son métabolisme, la production d’hormones thyroïdiennes décroît, la tension artérielle s’abaisse. Pour l'instant seule l'arrêt cardiaque a été confirmée rien n'a été officiellement été relié à l'anorexie mentale.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité