Médecines douces : 40 pratiques dangereuses sur liste noire

Miviludes, un organisme de conseil du ministère de la Santé a publié la liste noire de 40 pratiques de médecine douce qui pourraient s’avérer dangereuses et qui seraient susceptibles de dérives sectaires. Medisite vous en dévoile quelques-unes.

Publicité
Publicité

© FotoliaTout n’est pas rose dans le beau monde des médecines douces. Depuis quelques années, de nouvelles approches de médecine douce se sont développées. Mais certaines, en plus de ne pas être très fiables, peuvent conduire à des dérives sectaires ou s’avérer dangereuses. Dans ce sens, la Miviludes, instance proche du ministère de la Santé a publié une liste noire de quarante pratiques de médecine douce dont il vaut mieux se méfier.

Biomagnétisme, fasciathérapie, gemmothérapie et même naturopathie figurent dans la liste

Publicité
Parmi elles, le biomagnétisme, qui prétend débarrasser le patient des énergies usées, ou encore l’éleuthéropédie, qui impose aux enfants de ne manger que des aliments crus.
Y figurent également la fasciathéraie, thérapie manuelle qui traite le patient dans sa globalité et la gemmothérapie, une méthode de soins qui utilisent les tissus embryonnaires des plantes (bourgeons…).

Moins connue et plus dangereuse, la méthode Hammer est également visée. Cette approche consiste à trouver l’origine psychique du cancer du patient, et préconise d’arrêter les traitements conventionnels (chimiothérapie, radiothérapie…).

On peut également citer la kinésiologie, qui cherche à trouver l’origine des blocages musculaires pour que le corps s’autoguérisse, ou encore la médecine énergétique, qui vise à équilibrer les flux énergétiques du corps.
La psychobiologie, étudiant le lien entre psychisme et les fonctions biologiques figure également dans le rapport, tout comme le reiki, qui promet la guérison par apposition des mains pour réguler l’énergie.

Enfin, plus étonnant, le rapport cite également la naturopathie comme une médecine douce dont il faut se méfier. Celle-ci vise à équilibre le fonctionnement du corps par des approches naturelles, basées sur le régime alimentaire, l’hygiène de vie, la phytothérapie et les thérapies manuelles. Elle considère l’organisme comme un tout uni et indivisible qu’il faut considérer dans son intégralité.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité