L'origine des fausses couches à répétition découverte

Des chercheurs britanniques ont découvert un déficit commun aux femmes victimes de fausses couches qui pourrait permettre de réagir afin d'éviter que cela ne se reproduise.

Publicité
Publicité

Pour la première fois une étude met en évidence un point commun chez les femmes souffrant de fausses couches à répétitions. Dans la revue médicale Stem Cells de décembre 2015, les chercheurs britanniques de l'université de Warwick expliquent que les patientes souffriraient d'un déficit de cellules souches dans la paroi utérine.

Un vieillissement prématuré de la paroi utérine

Publicité
Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les tissus utérins de plus de 183 femmes ayant vécu au moins une fausse couche. Après avoir constaté le manque de cellules-souches ils concluent que cela provoquerait un vieillissement prématuré de la paroi utérine provoquant l'interruption brutale de la grossesse.

Grâce à cette découverte, Siobhan Quenby auteure de l'étude espèrent"améliorer les dépistages pour les femmes qui seraient susceptibles de faire des fausses couches à répétitions grâce à de nouveaux tests de l'endomètre."

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité