L’homme d’aujourd’hui a perdu 20% de sa densité osseuse

Publicité

Les hommes modernes ont des os et articulations plus fragiles que ceux de leurs ancêtres, démontre une équipe de scientifiques américains.

Publicité

Si on pouvait se douter que l’homme moderne avait une densité osseuse moindre que celle de ses ancêtres, cette première étude le confirme scientifiquement. Son changement de mode de vie a eu une influence directe sur l’évolution de ses os et notamment au niveau de ses mebres inférieurs. Si l'homme pratiquait auparavant la chasse et la cueillette pour se nourrir, il peut désormais se faire livrer ses courses directement chez lui.

Sédentarité, manque de calcium

Publicité
Pour mener cette étude, les scientifiques ont utilisé des scanners pour mesurer la densité osseuse de la partie spongieuse des os chez 59 humains pour les comparer avec les os de 229 primates et des ossements fossilisés d’hominidés dont l’Australopithécus africanus (-3,3 à -2,1 millions d’année) le Paranthropus robustus (-1,2 millions d’années) et des Néandertaliens (-250 000 à -28 000 ans). Les résultats montrent que seuls les humains ont une faible densité des os, prononcée au niveau des hanches, des genoux et des chevilles.

Les chercheurs expliquent ces résultats par l’évolution du mode vie de l’homme moderne bien plus sédentaire aujourd’hui. De plus, "la quantité de céréales cultivées dans le régime alimentaire des agriculteurs ainsi que les possibles carences de calcium pourraient avoir contribué à réduire la masse osseuse mais il apparaît que l’aspect biomécanique et l’abandon des activités de chasse et de cueillette a joué un plus grand rôle", précise le professeur Timothy Ryan, co-auteur de l’étude.

Les travaux des scientifiques ont été publiés dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

Vidéo. Exercices de stretching pour l'arrière des cuisses

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité