L'astuce pour que le riz ne donne pas le cancer

Publicité

Le riz peut contenir des niveaux élevés d'arsenic ce qui en fait un aliment potentiellement cancérigène. Des chercheurs irlandais ont donné une astuce pour le manger sans augmenter ce risque.

Publicité

© FotoliaAvez-vous un percolateur à café, à la maison ? Non ? Si vous êtes amateur de riz, il va falloir y penser. Selon des chercheurs de l'Université Queen de Belfast (Irlande du Nord), le riz doit être cuit dans cette machine pour réduire de 85% ses concentrations en arsenic, un composant cancérigène particulièrement présent dans cet aliment. "Dans notre recherche, nous avons repensé la méthode de cuisson du riz pour optimiser l'élimination de l'arsenic inorganique et nous avons découvert que la technologie de percolation, où l'eau de cuisson traverse le riz dans un flux constant, permet de maximiser son élimination" a expliqué Andy Mehard, professeur de sciences végétales et des sols à l'Université Queen.

Des risques de cancers du poumon et de la vessie

Il rappelle aussi que "l'exposition chronique à l'arsenic inorganique peut provoquer des problèmes de développement, des maladies cardiaques, du diabète, des lésions du système nerveux. Et le plus inquiétant : des cancers du poumon et de la vessie". Les personnes qui consomment beaucoup de riz sont les plus à risque. La situation est également préoccupante pour les enfants et les nourrissons qui en consomment parfois trois fois plus que les adultes. L'Université du Queen travaille sur la création d'un cuiseur de riz basé sur un système de percolation. Leurs résultats ont été relatés dans The Telegraph et publiés dans la revue PlosOne .

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité