Guy Bedos parle de son suicide organisé

Publicité

Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, Guy Bedos s’est exprimé en faveur du suicide assisté et a indiqué avoir déjà organisé le sien.

Publicité

Alors qu’il est à l’affiche de la pièce Moins 2 au Théâtre Hébertot de Paris où il incarne un malade qui n'a plus que quelques jours à vivre, Guy Bedos s’est exprimé sur le suicide assisté dans le journal Le Parisien. Au sujet de la mort, il explique : "Elle m’angoisse et me séduit. J’ai pensé au suicide pour la première fois quand j’avais 12 ans : je suis un suicidaire qui s’attarde. Mais je n’y pense pas tout le temps."

Il a déjà choisi son "médecin assassin"

Publicité
Publicité
Âgé de 81 ans, Guy Bedos espère bien continuer à vieillir dans la dignité, sans quoi il préférera partir que de devenir un poids pour ses proches. "Pour avoir aidé quelques-uns de mes amis, dont Pierre Desproges, à mourir dans la dignité, je pense en effet que mourir pour mourir, autant partir en beauté" a-t-il déclaré. Avant de préciser avoir lui-même déjà choisi son "médecin ‘assassin’". Seul hic à son plan : le suicide assisté est actuellement interdit en France.
L’actualité est d'ailleurs là pour nous le rappeler. Ainsi, Jean Mercier, un octogénaire accusé d’avoir aidé son épouse à se suicider en absorbant des médicaments est actuellement jugé devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour "non-assistance à personne en danger".
".

Vidéo. Fin de vie : l'éternel débat



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité