Chat, chien : les étapes de l'euthanasie quand on fait piquer son animal

Chat, chien : les étapes de l'euthanasie quand on fait piquer son animal©iStock
Publicité

Vous le redoutiez mais le moment est venu de dire adieu à votre animal de compagnie. L'euthanasie est une décision commune entre vous, le maître, et le vétérinaire. Dans son livre Mon chat, mon chien va partir, le Dr Frantz Cappé détaille minute par minute les étapes de cet au revoir.

Publicité

La disparition d'un animal avec qui on a partagé plusieurs années est toujours douloureuse. Quand la décision d'euthanasie doit être prise, tout se bouscoule. Dans son livre Mon chat, mon chien va partir , le Dr Frantz Cappé, vétérinaire, déroule les étapes de l'euthanasie :

- l'installation dans une salle calme : "Le vétérinaire est souvent seul avec le maître. Certains animaux se rapprochent de leurs maîtres pour trouver du réconfort. D'autres peuvent manifester de l'agressivité, explique le Dr Cappé. Les intervenants de la clinique (docteurs, infirmiers, aides-soignants) utilisent des "phéromones de synthèse" qui sont apaisantes. Il s'agit d'hormones volatiles que l'aimal produit pour marquer son territoire ou adresser des signes à ses congénères. Elles sont vaporisées à proximité des animaux et les calment en quelques instants."

Publicité

- une première injection pour l'endormir : il s'agit d'un anesthésique profond qui endort l'animal et dont les effets sont complets en 5 à 10 minutes. "Cette piqûre n'est pas agréable mais n'est pas douloureuse" précise le médecin. L'animal peut rester dans les bras de son maître ou son panier. Le vétérinaire les laisse pour qu'ils se disent aurevoir. "Il faut savoir qu'un chien ou chat ne ferme pas les yeux lorsqu'il est anesthésié. L'animal s'endormira donc profondément en gardant ses yeux grands ouverts." Des vomissements sont possibles à cause des produits anesthésiques.

- une deuxième injection pour l'arrêt des fonctions vitales : il s'agit là d'un anesthésique très fortement dosé que le vétérinaire injecte par voie intraveineuse. "Son effet est beaucoup plus rapide. Le coeur s'arrête après quelques instants. Des muscles peuvent se contracter. La respiration devient plus ample avec des pauses." Le vétérinaire reste avec l'animal jusqu'à l'arrêt de toutes les fonctions vitales. "Il est souvent conseillé de ne pas être présent à ce moment. Le maître peut rejoindre l'infirmière dans une autre salle. Il est important de ne pas garder des images parasites en mémoire." Il peut ensuite retrouver son animal et rester un peu de temps avec lui. En clinique, il peut être proposé de de faire un moulage des empreintes de la patte avec du plâtre pour garder un dernier souvenir.

L'euthanasie peut se dérouler à la clinique vétérinaire ou à la maison.

En savoir plus : Mon chat, mon chien va partir , Dr Frantz Cappé, Editions Albin Michel, 2017.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité