Glyphosate : une substance cancérigène retrouvée dans des céréales et des pâtes

Publicité

Une enquête de l'association Générations futures révèle la présence de l'herbicide probablement cancérigène "glyphosate" dans des produits de consommation courante (pâtes, céréales, lentilles...).

Publicité

Vos pâtes contiennent-elles une substance désherbante dangereuse ? Selon les résultats d'une enquête menée par l’ONG "Générations futures", c'est possible. Après avoir fait analyser 30 produits de consommation courante, les auteurs révèlent que 53% contiennent du glyphosate, un composant herbicide parmi les plus utilisés au monde et classé comme "probablement cancérigène" par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Il entre par exemple dans la composition du polémique Roundup.

Pour réaliser l'enquête, les membres de Générations futures se sont focalisés sur des aliments déjà repérés par des rapports comme étant susceptibles de contenir des résidus de glyphosate : des aliments à base de céréales ou des légumineuses (pois, lentilles…). Les aliments ont été achetés en supermarché et analysés par un laboratoire spécialisé en analyses alimentaires.

Publicité

Sur les 30 produits alimentaires :

- 18 étaient à base de céréales : 8 céréales pour le petit déjeuner ( Muesli Alpen, Céréales fitness Nestle, Weetabix Original, Muesli Jordan Country Crisp ), 7 pâtes alimentaires ( Spaghetti intégrale numéro 5 Barilla, Macaroni Panzani), 3 autres (petits pains secs, biscottes)

- 12 à base de légumineuses sèches : 7 lentilles ( Lentilles blondes St Eloi par exemple), 2 pois chiches (Leader Price), 2 haricots secs, 1 pois cassé.

In fine, les auteurs ont enregistré que 16 échantillons sur 30 contenaient du glyphosate .

La substance a été retrouvée à des taux parfois élevés, jusqu’à 2 microgrammes/kg d’aliments. Si l'association tire ici le signal d'alarme sur la composition risquée de certains aliments, elle souligne que l'enquête "ne prétend pas être parfaitement représentative de la consommation de ce type d’aliments en France et ne prétend pas refléter exactement l’état moyen de la contamination par le glyphosate de ce type d’aliments vendus en France".

Pourquoi le glyphosate n'est pas interdit dans les aliments ?

Comme l'explique Générations futures dans son communiqué, si le CIRC a classé comme "probablement cancérigène" cette matière désherbante qu'est le glyphosate, l'Agence européenne des produits chimiques EFSA a rejeté ces conclusions et considéré qu'il n'y avait aucune preuve que le glyphosate puisse causer le cancer. Après les conclusions du CIRC et de l'EFSA, la Commission européenne a d'abord proposé d'autoriser la vente du glyphosate pendant encore 14 ans. Mais cette proposition n'a pas reçu le soutien des Etats membres, Le 15 mars 2017, l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a publié un avis exonérant le glyphosate du moindre risque cancérogène pour l'homme. En mai 2017, la Commission européenne a donné son accord pour "redémarrer les discussions avec les Etats membres sur un possible renouvellement de l’autorisation du glyphosate pour 10 ans". Ils devront trancher avant le 15 décembre. Affaire à suivre.

Publicité

Vidéo. Pourquoi l'urine est jaune ?

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité