Drogue, suicide, vol : les démons de la soeur de Manuel Valls

Publicité

La soeur de Manuel Valls, Giovanna, se confie sur ses batailles dans son livre Accrochée à la vie et raconte ses relations avec son frère.

Publicité

On dit parfois que l'écriture est une thérapie. Pour Giovanna Valls, la soeur du Premier ministre français, c'est probablement vrai. Dans son autobiographie écrite en catalan Accrochée à la vie , elle rapporte son sombre passé et aborde ses relations avec son frère. "Je suis tombée dans la drogue à cause de mon grand amour. J’avais 18 ans. [...]. Je ne réussissais pas mes études, mon frère s’éloignait de la famille pour se consacrer à la politique. J’étais fragile et influençable et des amis m’ont fait essayer de l’héroïne. Je ne savais même pas ce que c’était. J’ignorais le danger. J’ai su ensuite ce que c’était et c’est ainsi qu'a commencé la destruction de ma vie" raconte-t-elle au journal catalan La Vanguardia , cité par Europe 1 . Si son frère "était au courant de l'enfer" qu'elle vivait, "il était occupé à autre chose".

"La santé de ma soeur est prioritaire"

Publicité
Lui poursuit son ascension dans les rangs du Parti socialiste, elle dérive de plus en plus. Elle fait plusieurs tentatives de suicide, subissant les coups de son petit ami de l'époque. Sans argent, elle vole pour "se procurer sa dose quotidienne" et se retrouve en prison. Elle finit par sortir de ses démons. "Mon frère a suivi de près mon traitement et ma thérapie. Il appelait matin et soir ma mère pour savoir comment j’allais. Il a toujours été à mes côtés" explique-t-elle. Il y a deux ans, quand Manuel Valls arrive à la Place Bauveau, elle commence une chimiothérapie contre son hépatite. "Je lui ai demandé : "Je te porte préjudice" et il m'a répondu : "La santé de ma soeur est prioritaire"."

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité