Drogue, alcool, libertinage : Marine Le Pen n'a rien à cacher

Publicité

Depuis plus de 20 ans, Marine Le Pen aime passer du temps au restaurant parisien L'Aventure, celui-ci rendu célèbre par les parties libertines de DSK. Interrogé par l'Opinion, la patronne du FN l'assure : qu'il s'agisse de drogues, d'alcool ou de libertinage, elle n'a rien à cacher.

Publicité

© abacapress Fréquenter un lieu rendu célèbre pour ses fantaisies sexuelles peut faire jaser. Mais Marine Le Pen n'en a que faire. Depuis plus de 20 ans, elle fréquente le restaurant parisien L'Aventure, lieu rendu célèbre en 2009 par les parties libertines de Dominique Strauss-Kahn. "J'aime beaucoup L'Aventure, j'y suis venue très jeune, à l'époque de Dani (chanteuse et actrice). J'ai même connu mon premier mari ici, alors que ça s'appelait le Sinaloa, il y a vingt ans" raconte-t-elle à Guillaume Durand pour l'Opinion . Désormais, elle dit "n'y venir plus qu'une fois par an le soir" mais "y faire des fêtes très sympas".

"S'il s'est passé quelque chose, moi je ne voyais rien"

Publicité
Sur la réputation de l'établissement, elle raconte : "Il y a 25 ans ce n'était pas sulfureux et s'il s'est passé quelque chose moi je ne voyais rien." Pas de gène donc à ce que de mauvaises associations soient faites entre sa personne et d'éventuelles expériences libertines ? "Je n'ai ni cette réputation, ni cette perversion, répond la présidente du Front national. Je n'ai absolument pas peur que la République fouille dans ma vie. Je sais qu'elle essaie depuis des années, mais elle ne trouve rien. Les types qui font ce boulot doivent s'emmerder car je n'ai pas de vice, je n'ai jamais pris de drogue, je ne fais pas d'affaires, je n'ai jamais fumé un pétard de ma vie, je ne suis pas alcoolique et je n'ai rien à dissimuler." C'est clair ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité