Des scientifiques révèlent pourquoi nous avons un anus

Publicité

Estimant que l'origine anale a été trop peu documentée jusqu'ici, des chercheurs norvégiens ont voulu en savoir plus et ont publié leurs conclusions dans la revue Zoologist Anzeiger.

Publicité

Chaque humain a un anus. Celui-ci est nécessaire à la défécation. Mais ce n'est pas le cas de toutes les espèces. Certaines ont un anus utile à la reproduction ou à la ponte des oeufs comme les oiseaux et les reptiles. D'autres ont un anus transitoire, elles grandissent avec, puis le perdent. D'autres encore n'ont pas d'anus du tout, comme l'éponge de mer. Ces différences ont intrigué des chercheurs norvégiens. Surtout parce que "plusieurs systèmes ont été étudiés, tels que le système nerveux, alors que celui de l'anus a été largement négligé" a expliqué le Dr Andreas Hejnol de l'Université de Bergen, co-auteur. Avec son collègue, le Dr Chema Martin-Duran, ils ont analysé pendant plusieurs années l'influence des gènes sur les variations du développement de l'anus. "C'est un sujet fascinant d'étudier comment les changements au niveau moléculaire au cours de l'évolution ont conduit à la mise en forme de cette partie de l'intestin" a commenté le Dr Hejnol. Voilà ce qu'ils ont découvert :

- Deux ensembles de gènes appelés "brachyury" et "ParaHox", présents chez presque tous les animaux, jouent un rôle clé dans la formation de l'orifice anal. Les animaux qui ont un anus, expriment presque uniformément ces gènes dans les tissus entourant l'organe. Ceux qui n'en ont pas ne le font pas.

Publicité
- L'anus a évolué indépendamment plusieurs fois chez les animaux.

- Ils ont montré l'importance de l'apparition de l'anus "complet" (comme chez l'Homme), en comparaison à celui des animaux qui sert à se nourrir et déféquer. "Vous imaginez attendre neuf heures avant de déjeuner car vous n'avez pas encore évacué les restes de votre petit-déjeuner ?" a demandé le Dr Martin-Duran à la BBC.

- Ils ont rappelé la nécessité de l'anus dans le système digestif complexe de l'humain : "Nous mâchons avec nos bouches, digérons les protéines dans nos estomacs, sécrétons la bile pour aider à digérer les graisses et finalement absorbons la plupart des éléments nutritifs par l'intestin grêle. Il est difficile d'imaginer la transformation des aliments plus efficacement qu'avec juste un intestin en forme de sac sans ouverture anale."

Seuls points encore flous : le "quand" et le "où" est apparu l'anus dans l'histoire de l'évolution. Les chercheurs vont continuer leurs investigations et espèrent que leurs données "contribueront à changer le discours sur ce sujet et à communiquer plus ouvertement".

Les conclusions ont été publiées dans la revue Zoologisher Anzeiger.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité