Des salades contaminées par des pesticides interdits et dangereux

Publicité

Une enquête de l'association Générations futures annonce que 16% des salades consommées en France contiennent des pesticides interdits et potentiellement cancérigènes.

Publicité

Voilà une enquête qui risque de déranger les industriels. Selon l'association Générations Futures, certaines salades vendues en France contiennent des pesticides interdits dans le territoire et suspectés d'être des pertubateurs endocriniens. Sur 31 échantillons de salades* achetées dans des supermarchés de l'Oise et de la Somme (Picardie) entre le 28 mai et le 21 juillet 2015, l'enquête Exppert 5 menée par l'association révèle :

- qu'elles contiennent en moyenne presque 4 résidus de pesticides chacune

Publicité
- que 80,65% contiennent au moins un résidu de pesticide

- que 67,74% contiennent au moins un résidu de pesticide pertubateurs endocriniens

- que 5 échantillons (16%) contiennent 1 ou plusieurs substances actives interdites (2 échantillons soit 6,45%)

- que 3 échantillons (9,67%) contiennent des substances interdites d’usage sur salade en France. Un de ces 3 échantillons contenait même 2 substances interdites d’usage sur salade en France (mandipropamid et imidaclopride).

"Nous alertons nos dirigeants sur la nécessité de prendre des mesures immédiates et fortes pour réduire l’exposition des populations aux pesticides et particulièrement ceux suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Nous attendons d’eux qu’ils forcent l’Europe à appliquer au plus vite les décisions prises dans le cadre du Règlement européen 1107/2009 interdisant la mise sur le marché des pesticides perturbateurs endocriniens" a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. "De plus, la présence de pesticides interdits en Europe ou sur la culture de la salade dans plus de 16% des échantillons testés est inacceptable. Là encore, nous attendons une action forte du Gouvernement qui doit faire rapidement cesser cette situation, sur cette culture et sur toutes les autres."

Qu'est-ce qu'un perturbateur endocrinien ?

C'est une substance naturelle ou artificielle qui peut perturber le fonctionnement du système endocrinien et entraîner des effets potentiels nocifs pour l'individu et ses descendants (cancers hormonaux-dépendants (prostate, testicule, sein), obésité, diabète, diminution de la fertilité, puberté précoce chez les filles, problèmes cardiovasculaires...). Les foetus, enfants et femmes enceintes sont les plus vulnérables face à ces dangers.

A savoir : les salades sont sujettes à un suivi spécifique par les autorités sanitaires parce qu'elles font parties des légumes dans lesquels sont retrouvés le plus de résidus de pesticides. En 2013, le plan de surveillance de la DGCCRF indiquait la présence de résidus de pesticides dans près de 58% des échantillons de salades testés. Et d'après l'EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) 36% des laitues peuvent contenir plusieurs résidus (2 à 13), dont certains soupçonnés d'être des pertubateurs endocriniens.

*1 salade provenait d'Espagne, 1 d'Italie et 29 de France.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité