Cirrhose : 1 verre par jour suffirait à augmenter le risque

Contrairement à ce que l’on pense, la consommation excessive d’alcool ne serait pas la seule responsable d’une cirrhose du foie. Un verre tous les jours suffirait.

Publicité
Publicité

Environ 9000 personnes meurent chaque année d’une cirrhose hépatique en France. On pense généralement que cette affection est dûe à une consommation excessive d’alcool. Mais une étude de l’Université du Danemark démontre qu'une consommation modérée mais régulière est tout aussi risquée.

Pour mener cette étude, les chercheurs danois ont évalué le risque de cirrhose chez 55 917 personnes âgées de 50 à 64 ans, de 1993 à 2011. Les participants ont rempli un questionnaire sur leur alimentation et leur mode de vie et fait un examen médical. Ils ont dû notamment préciser leur fréquence de consommation ainsi que la quantité lorsqu’ils étaient âgés de 20 à 29 ans, de 30 à 39 ans, de 40 à 49 ans et de 50 à 59 ans.

Publicité
Les hommes plus touchés par la cirrhose

Les résultats montrent qu’une consommation régulière d’alcool est un facteur de risque de cirrhose et même un meilleur indicateur que la consommation cumulée d’alcool à vie, c’est-à-dire sur la durée. Autres faits à noter : les hommes sont plus touchés que les femmes (257 contre 85) et aucun cas de cirrhose n’a été constaté chez les personnes qui n’ont jamais consommé d’alcool.

L’étude a été publiée dans le Journal of Hepatology .

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité