Boire son urine, pas si bon pour la santé ?

Publicité

Des spécialistes allemands contestent les bienfaits de l'option qui consiste à boire son urine en cas d'urgence ou comme traitement naturel, une pratique pourtant très connue.

Publicité

urinep© FotoliaBien qu'elle ne soit pas très engageante, boire son urine est une pratique utilisée par plusieurs millions d'individus. Elle porte même un nom : l'urinothérapie. Cette médecine alernative a particulièrement du succès en Allemagne, rappelle le magazine Der Spiegel, où elle a été popularisée dans les années 80 par un livre consacré aux bienfaits de ce "liquide particulier". Intitulé "Ein ganz besonderer Saft, Urin", l'ouvrage est vite devenu un best-seller et vient d'être réédité à l'occasion des 20 ans de sa parution.

Comme le rapporte l'hebdomadaire Focus , les défenseurs de l'urinothérapie estiment que cette substance permettrait de soigner des affections telles que l'asthme, les allergies respiratoires, l'eczéma, et la dermatite atopique; cela gâce aux substances qu'elle contient : sels minéraux, acides, hormones, enzymes, et même des vitamines. Les patients qui veulent suivre une urinothérapie ont le choix entre se faire injecter leur propre urine - ou celle d'un donneur - dans le muscle ou la boire directement.

Publicité
Mais les vertus thérapeutiques de l'urine n'ont jusque-là jamais été démontrées scientifiquement. L'alterologue Walter Dorsh, cité par Focus , estime d'ailleurs que cette pratique va à l'encontre de notre métabolisme : "je trouve absurde sur un plan biologique de s'infliger à nouveau ce que le corps a d'abord éliminé, parce que l'élimination est aussi une détoxication". Cette pratique pourrait même s'avérer dangereuse, comme l'explique au Spiegel, le médecin militaire allemand Christoph Bickel. "Tant qu'il n'y a pas d'infection, l'urine est en général stérile. Quand elle est conservée longtemps quelque part, la possibilité d'une contamination bactérienne existe".
Et même en cas d'urgence, par exemple si l'on se retrouve privé d'eau, mieux faut éviter de boire son urine, car les fortes concentrations se de sels minéraux dans le liquide ont pour effet de donner encore plus soif.

Au moins, on s'en passera avec plaisir !

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité