Alzheimer : attention à la température de votre corps

Publicité

La maladie d’Alzheimer est aggravée par une température corporelle plus basse que la normale, selon des scientifiques canadiens. Jouer sur la thermorégulation pourrait orienter la recherche vers une amélioration des symptômes. 

Publicité

Plus on vieillit plus la température de notre corps baisse. Selon une étude de chercheurs de l’Université de Laval (Canada) ce changement aggraverait les symptômes d’Alzheimer mais une régulation pourrait les améliorer !

La maladie d’Alzheimer est provoquée par la production de bêta-amyloïde, un agent qui conduit à la formation de plaques dans le cerveau. Selon les scientifiques, plus la température du corps augmente, plus la production de bêta-amyloïde diminue. A l'inverse : "Les changements dans la thermorégulation du corps qui se produisent avec l'âge amplifient les principales manifestations de la maladie d'Alzheimer", a souligné l’auteur principal de l’étude, le Dr Frédéric Calon.

Publicité
Un moins bon maintien de la température du corps

Les scientifiques ont mené leurs recherches sur des souris vieillissantes, modifiées pour produire de la bêta-amyloïde. Celles-ci ont alors commencé à développer des plaques dans leur cerveau ainsi que les différents symptômes de la maladie d’Alzheimer.
Selon les chercheurs, la température de leur corps se maintenait moins bien en vieillissant par rapport aux des souris normales. De plus les symptômes d’Alzheimer étaient encore plus prononcés lorsqu’elles étaient soumises à de basses températures.
"Les protéines tau, responsables de l’augmentation de la détérioration des neurones avaient plus d’effets chez les souris transgéniques que chez les souris normales, et la perte de protéines synaptiques étaient plus prononcée", a commenté le dr Calon.

Une promesse thérapeutique

Après une augmentation de la température ambiante cependant, leur température corporelle s'est élevée d’un degré et la production des plaques nuisibles a considérablement diminué dans le cerveau, tous comme les problèmes de mémoire.
"Si nos conclusions sont confirmées, ce serait une option thérapeutique relativement facile à mettre en œuvre parce que la température du corps peut être augmentée grâce à l'activité physique, l'alimentation, les médicaments ou simplement en augmentant la température ambiante", a conclu le dr Calon.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité