Bipolaire de type 1,2 ou 3 : quelle différence ?

Publicité

Anciennement qualifié de psychose maniaco-dépressive, le trouble bipolaire est un trouble de l'humeur qui se caractérise par l'alternance de phases dépressives et d'épisodes maniaques. D'intensité et de longueur variables, ces différents cycles permettent de catégoriser le trouble mental en plusieurs types. Bipolaire de type 1, 2 ou 3, qu'est-ce que c'est ?

Publicité

© Fotolia

Bipolaire de type 1

Le trouble bipolaire de type I est la forme de bipolarité la plus fréquemment observée. Elle se traduit par des épisodes maniaques auxquels succèdent des phases dépressives importantes. Dans ce cas, c'est la survenue de l'épisode maniaque qui permet au médecin de poser le diagnostic du trouble bipolaire et ainsi de préconiser la mise en œuvre d'une thérapie.

Publicité
Bipolaire de type 2

Le sujet atteint d'un trouble bipolaire de type 2 subit des phases hypomaniaques et des épisodes dépressifs qui sont interrompus par des périodes asymptomatiques. Ce type de bipolarité se différencie de la précédente au niveau des phases de manies qui s'avèrent plus mesurées que dans sa forme caractéristique. C'est ce qu'on appelle l'hypomanie. La durée des cycles et des intervalles libres varient considérablement en fonction des patients.

Bipolaire de type 3

La bipolarité de type 3 regroupe plusieurs formes du trouble. En effet, cette sous-catégorie rassemble les troubles unipolaires qui se manifestent par des phases dépressives récurrentes et qui sont généralement associées à des antécédents familiaux de manie. Mais il comprend également les formes de bipolarité dont les épisodes maniaques et hypomaniaques sont engendrés par la prise de médicaments antidépresseurs. C'est une forme pharmacologiquement provoquée.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité